424 Views |  Like

Wimbledon: Mladenovic, chef de meute des françaises

A moins d’une semaine du début de Wimbledon, les Françaises préparent la troisième levée du Grand Chelem. Certaines sont engagées au tournoi d’Eastbourne (Mladenovic, Cornet) tandis que d’autres s’entraînent sur le gazon afin de répondre présentes le jour J.

Cette année Wimbledon féminin reste très indécis. En l’absence de Serena Williams (tenante du titre) qui devrait faire son retour sur le circuit WTA en 2018, aucune favorite ne se dégage vraiment. Alors pourquoi pas Kristina Mladenovic ? Kiki a toutes ses chances et rêverait d’accomplir le même exploit que Marion Bartoli qui à la surprise générale avait soulevé la coupe en 2013.

Pour cela il faudra se montrer appliquée, concernée et il est vrai avoir un petit coup de pouce au niveau du tirage au sort. L’actuel 12e mondial a montré lors de la précédente édition de Roland-Garros qu’elle avait passé un vrai cap en atteignant les quarts de finale. Sur le gazon anglais ses références sont bien moindres avec un troisième tour en 2015 et une défaite contre Victoria Azarenka. L’année dernière elle s’était inclinée à la surprise générale contre Sasnovich. Cette année, la donne semble différente car la Nordiste à des ambitions et son jeu d’attaque pourrait s’adapter parfaitement à une surface comme l’herbe.

Engagée cette semaine au tournoi d’Eastbourne elle aura donc plusieurs références avant de commencer le tournoi. Son statut de tête de série devrait la protéger jusqu’en deuxième semaine et lui offrir des joueuses abordables pour rentrer comme il se doit dans le tournoi.

La native de Saint-Pol-sur-Mer possède un énorme avantage par rapport à ses concurrentes. Cet avantage c’est son parcours catastrophique l’an dernier. En effet, elle ne peut pas perdre de points. C’est même tout le contraire, car plus elle ira loin, plus elle aura la possibilité de glaner des points. Un beau parcours sur le gazon anglais et le top 10 devrait s’offrir à elle. La numéro une française aura donc une pression positive et pas grand-chose à perdre au moment d’entrer sur les courts.

Roland-Garros doit servir de tremplin pour Cornet, Garcia et Dodin

Outre Kristina Mladenovic, les autres Françaises engagées vont tenter de faire bonne figure et se servir du parcours à Roland-Garros comme principale référence. Pour Caroline Garcia, il s’agira de faire mieux que sa meilleure performance à savoir un troisième tour en 2014. Elle reste sur une demi-finale disputée dernièrement lors du tournoi de Majorque.

L’autre Française qui doit prouver des choses se nomme Alizé Cornet. Auteur d’un bon parcours à Roland-Garros elle se présente sur le gazon avec deux défaites au premier tour à Birmingham et Eastbourne. A ce jour, la 31e joueuse mondiale reste la seule française à avoir passé plus de trois tours aux Internationaux d’Angleterre. Une performance qu’elle aimerait bien réitérer.

La petite dernière est Oceane Dodin. Auteur d’un Roland-Garros intéressant elle pourrait bien surprendre son monde et créer une petite sensation sur une surface qui convient parfaitement à son jeu. La Nordiste va participer à son tout premier Wimbledon.

Greg Zerbone