Like

Wimbledon : Blessée au genou, Mattek-Sands appelle à l’aide recroquevillée de douleur sur le court

L’Américaine Bethanie Mattek-Sands aappelé à l’aide, hurlant de douleur, lorsque son genou droit s’est dérobé et l’a contrainte à l’abandon au 2ème tour du tournoi de Wimbledon face à la Roumaine Sorana Cirstea jeudi.

« S’il vous plaît, aidez-moi ! S’il vous plaît, s’il vous plaît… ». Ce sont les cris de douleurs de l’Américaine Bethanie Mattek-Sands lorsque son genou droit a lâché en plein match contre la Roumaine Sorana Cirstea au 2ème tour du tournoi de Wimbledon jeudi. La dramatique scène s’est produite au début du troisième set : alors qu’elle reprenait ses appuis après une montée au filet, Mattek-Sands a glissé et s’est écroulée sur le gazon du court N°17. Pliée de douleur, elle a alors appelé à l’aide à de multiples reprises. Son mari, son kinésithérapeute, son adversaire ainsi que sa partenaire de double, la Tchèque Lucie Safarova, l’ont rejoint sur le court en attendant l’arrivée des secours. « J’ai paniqué. Je n’avais jamais vu une telle blessure avant, son genou était vraiment dans un sale état », a expliqué désemparée et en larmes Sorana Cirstea. Bethanie Mattek-Sands a ensuite été conduite à l’hôpital. Sur son compte Twitter, la WTA a confirmé qu’il s’agissait « d’une blessure aiguë au genou ».

Pour Sorana Cirstea, cet accident n’est pas lié à l’état du terrain, souvent mis en cause par les joueurs et joueuses de tennis victimes de blessures. En 2013 par exemple, la Bélarusse Victoria Azarenka s’était blessée à une cheville après une chute et avait pointé du doigt la qualité des courts. Éliminée au deuxième tour jeudi par Alison Riske, la Française Kristina Mladenovic s’est quant à elle déclarée « heureuse de ne pas (s)’être blessée ».