Like

Top Body Challenge (semaine 6) – Bonne nouvelle : je commence à y prendre goût !

L’été a laissé ses traces… Enfin, les mojitos surtout ! Les vacances m’ont clairement poussée à délaisser le sport et à traîner sur la plage…  Mais en parcourant Instagram (oui, je suis accro), j’ai vu et revu des publicités pour le « Top Body Challenge » (TBC pour les intimes), programme de musculation sur trois mois, qui, paraît-il, fait des miracles. Même si je n’ai aucune envie de perdre du poids, je suis curieuse, et ce TBC m’intrigue ! Vous me voyez venir. Je me suis lancée, et mon but est de vous raconter mon évolution, semaine par semaine.

Mais avant de commencer, voici deux petites précisions :
1). Je ne fais pas de photos avant/après puisque ce qui m’importe, c’est de me remettre au sport pour me sentir bien psychologiquement, avant tout !
2). Je n’ai pas de balance ! Inutile d’attendre des informations telles que -5, -10 ou -20 kilos perdus puisque mon expérience va être basée uniquement sur le ressenti. 😉

Semaine 6 – Bonne nouvelle : j’y prends goût !

Cette semaine s’est (bizarrement) bien déroulée… même très bien ! Vous n’allez surement pas me croire mais je commence à me prendre au jeu de ce challenge et commence même à y prendre goût… Enfin, surtout aux séances de renforcement musculaire. Les cardios, sincèrement, sont plus un fardeau qu’autre chose ! Néanmoins, je n’ai jamais été aussi sérieuse que cette semaine. J’ai fais les exercices à la lettre, sans les bâcler, en prenant le temps de les réaliser le plus parfaitement possible. Et, magique, les courbatures sont de retour ! Mais aujourd’hui, je pense que je peux le dire : le TBC est parfaitement intégré dans ma routine ! Mieux encore, je commence à avoir des séances “favorites” à savoir celles des fessiers et des bras, ainsi que le total body (il serait temps, on est déjà à la moitié du chemin !)

Concernant les résultats physiques, je me sens beaucoup plus “musclée” qu’avant. N’imaginez pas non plus un corps bodybuildé, mais quand même ! Je sens mes jambes plus raffermies, et mes fessiers, au vue des mes courbatures, doivent bien se former aussi ! 😂 Quant à la ceinture abdominale, je vois que le travail se fait en profondeur, surement grâce au gainage, mais toujours pas de bébé tablette en vue. Puis, nous sommes qu’à la moitié du programme alors, niveau changements physiques, ça peut prendre encore du temps… J’avoue que ce programme me permet de faire du sport (parfois à contre-coeur), ce qui me fait franchement du bien mentalement. Le sport apporte un réel équilibre dans la vie, et je me sens plus apaisée après les séances.

PS : les ambitions de la semaine dernière concernant le sport le matin avant de partir au travail n’ont pas tenues… L’appel du lit était trop fort (désolée de vous décevoir)…

Semaine 5 – Changement de stratégie !

Bon, vous l’aurez remarqué, faire du sport le soir après le travail devient trop difficile pour moi. Même si cette dernière semaine j’ai plutôt géré les entraînements en soirée, avec le changement d’heure, j’ai décidé de changer de stratégie. Désormais, le sport ce sera le matin ! Avec les exercices qui deviennent de plus en plus difficiles, faire le programme le soir est (pour moi), trop décourageant ! Pourtant, il est vrai que les exercices de fitness à faire à la maison sont assez rapides (environ une demi-heure), mais rien que le fait de devoir se préparer, enfiler un legging de sport, une brassière et un t shirt alors qu’on n’a qu’une envie c’est de s’étaler sur le canapé, ça devient un calvaire (et je pèse mes mots !!) Mais ça, ça doit être normal. En effet, j’ai récemment lu qu’il fallait 6 semaines pour s’habituer à une nouvelle routine… J’espère sincèrement que cette info sera véridique et que le TBC deviendra un plaisir dès ce soir…

À la semaine prochaine !

Semaine 4 – J’ai pensé à arrêter…

Dur dur de se créer une nouvelle routine… Même si je n’ai plus trop de courbatures après les exercices et que mon cardio s’améliore de semaine en semaine, j’ai toujours du mal à intégrer le TBC à mon planning quotidien. Après le travail, il est très difficile de se motiver à sortir le tapis pour faire de la musculation, à moins d’être très motivée, ou en tout cas plus que moi. Et je dois dire que si je n’avais pas eu à vous écrire mon évolution chaque lundi, je ne suis pas sure que j’aurais continué… Mais à ce qu’il parait, on devient accro après un mois… Je vous dirai si ça s’avère vrai la semaine prochaine (mais j’avoue ne pas être très optimiste…)

Concernant les résultats, même si ce n’était pas mon objectif, j’ai l’impression de m’être (un peu) affinée.  Rien de fou, mais juste du raffermissement, surtout au niveau des jambes. Mais surtout, et c’est une grande nouvelle (ou pas…) je peux désormais tenir en position de gainage “planche”, pendant plus d’une minute trente, et ça, c’est un véritable miracle !

Allez, croisons les doigts pour qu’on prenne toutes gout au TBC et surtout qu’on n’abandonne pas, surtout après avoir réalisé… Un tiers du programme ….

Semaine 3 – Et si ça devenait facile ?

Bon, j’avoue, j’y vais peut-être un peu fort. Ce n’est toujours pas facile, mais j’ai comme l’impression que ça le devient. En fait, le TBC s’intègre aujourd’hui dans ma routine hebdomadaire. Et même si, parfois, j’ai encore un peu de mal à me forcer pour aller faire du sport tous les soirs, cela me semble plus instinctif. Le fait de ne plus avoir mal (ou moins), et d’avoir moins de courbatures me motive ou du moins me freine moins à y retourner.

Mais ce n’est pas parce que je ressens moins de courbature que les exercices ne sont pas efficaces ! À vrai dire, c’est tout l’inverse. Le programme s’intensifie, et les séances sont beaucoup plus poussées, longues et difficiles ! Mais comme je l’ai dit précédemment, le fait d’avoir progressé en douceur au fil des deux premières semaines aide au fait que la semaine 3 ne semble pas si difficile que ça.

Au niveau des résultats, j’ai vraiment l’impression de me renforcer, et de gagner en muscles. Et je me sens toujours aussi bien !

À la semaine prochaine, pour de nouvelles aventures. Et surtout… Que la force soit avec nous !

Semaine 2 – Un seul mot d’ordre : s’accrocher !

Je retire tout ce que j’ai pu vous dire la semaine dernière… 30 minutes par jour, en fait, c’est très long ! Plus sérieusement, il est vrai qu’il est très facile de trouver une demi-heure par soirée pour se mettre à faire du sport. Mais je dois reconnaitre que -parfois- la flemme prend le dessus. J’avoue que si je n’avais pas eu à vous tenir au courant de la façon dont avançait mon programme, je ne suis pas sûre que j’aurais tenu… En fait, je pense que c’est ça, la clé de la réussite du TBC : être motivé(e) coûte que coûte !

Néanmoins, j’ai réussi, par je ne sais quel miracle, à m’accrocher et même à être assidue ! Et, bonne nouvelle, j’ai de moins en moins de courbatures après avoir fait les exercices. Pourtant, les séances sont bien plus intenses. Je suppose que c’est le fait que mon corps s’habitue. Cependant, j’ai légèrement modifié à ma sauce les jours consacrés au cardio et donc au running. Le but étant de se dépenser et transpirer, j’ai décidé de switcher la course à pied par un autre sport à endurance. Parfois c’est danse, parfois c’est hiit, parfois c’est running. Je suis de nature à me lasser très vite, et la routine avec la course à pied me décourageait.

Quant aux résultats, on ne peut pas le nier, faire du sport fait toujours du bien. Que ce soit psychologiquement ou physiquement,  j’ai vraiment l’impression de me “décrasser“. Surtout qu’il est conseillé, dans ce programme, de faire attention à son alimentation. Attention, cela ne signifie pas moins manger, mais MIEUX manger (arrêter les pâtes pour privilégier les légumes, en clair). Donc évidemment, mon organisme me remercie !

Bref, j’y retourne ! Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine, pour de nouvelles aventures (et surtout voir si oui ou non j’ai pris goût à ce nouveau rythme de vie…)

Semaine 1 – Ça pique…

C’est le moins que l’on puisse dire… Pour vous expliquer plus précisément, le Top Body Challenge est organisé de la manière suivante. Le lundi – mercredi – vendredi, il s’agit d’exercices de musculation ou plutôt de renforcement musculaire à réaliser à la maison.  Le mardi et le jeudi sont eux consacrés à la course à pied. Et la semaine 1 ne nous épargne pas !

Après le premier jour, dédié aux jambes et aux fessiers, les courbatures sont bien présentes ! Ça veut dire que j’ai bien travaillé, non ? En tout cas, je suis agréablement surprise. L’excuse « je n’ai pas le temps de faire du sport après le travail » tombe complètement à l’eau avec ce programme ; il suffit seulement de trente petites minutes pour faire les exercices. Mais ce n’est pas tellement ce que je redoutais. Ma frayeur était de devoir courir. Au deuxième jour du challenge, Sonia Tlev, l’influenceuse fitness qui l’a écrit, préconise déjà un running de … 30 minutes ! Cela me paraît impossible ! Or, elle donne des conseils précieux pour réussir facilement (ou presque) ce premier challenge. Très vite, on prend le rythme. Faire ce programme devient un jeu, pendant lequel tous les soirs on se demande à quelle sauce on va être mangé !

Mais le plus dur reste à venir. Vais-je arriver à tenir le rythme ? Ne vais-je pas me lasser ?

 

Vanessa