120 Views |  Like

Testez le pole dance : la tête à l’envers avec Spin or Tricks

Vous rêvez d’essayer un jour le pole dance, ce sport de plus en plus en vogue auprès de vos copines ? Avant ça, très franchement, il faut que vous soyez prévenue, c’est une pratique assez exigeante qui demande de la rigueur et de la persévérance ! Pour en connaître un rayon on a frappé à la porte de l’Ecole Spin or Tricks, avec à sa tête pas moins que la championne du monde 2014. Se familiariser avec la pole, découvrir les mouvements de base, connaître le vocabulaire de départ pour vous en sortir : on vous dit tout !

Par Léa Borie
Extrait du magazine WOMEN SPORTS N.10 d’octobre-novembre-décembre 2018

Vous rêvez d’essayer le pole dance ? Pour en connaître plus et découvrir les mouvements de base, on a frappé à la porte de l’Ecole Spin or Tricks à Lyon.

Pole Dance : on se met la tête à l’envers. WOMEN SPORTS N.10.

Immersion au sein de l’école de pole dance lyonnaise Spin or Tricks

Spin or Tricks a été fondée en 2012 par Alexandra Gerland et Amanine Vedrine. Une «académie du glamour dédiée au pole dance, au chair dance, au cerceau aérien et au burlesque». Vaste programme ! Ici, près de 200 élèves par an s’agitent autour des barres, pour cinq profs. Du lundi au dimanche, avec au moins deux créneaux par jour ! Pour ce faire, l’école se niche dans un beau studio aux murs de pierres  et poutres apparentes au plafond façon appartement des Canuts, en pleine presqu’île lyonnaise. Ici, deux vastes salles de danse réservées au pole dance. Une déco «girly kitch» qui s’assume jusque dans les vestiaires, pimpés de rose. Et c’est là vraiment le reflet de ce qu’Amandine et Alexandra veulent donner comme image de la pratique :

« On est là pour s’éclater entre filles, se faire plaisir avec un sport qui nous fait du bien », commente cette dernière.

Dès la démarche d’inscription, on me prévient d’entrée : c’est un cours d’1h30. Il va falloir que les abdos tiennent… Dans la salle, 11 barres nous attendent, soit une chacune, pas de jalouse. C’est Alexandra qui nous donnera le cours. J’ai l’impression qu’on est à bonne école ! On y va pas à pas, en apprenant les bases du pole dance. Une découverte qui commence par la sensation, le toucher de la barre. Puis, on passe en revue les techniques pour ne pas se blesser. Celle de base : placer son poignet le plus haut possible sur la barre.

Le saviez-vous ? Il y a deux écoles en matière de pole dance : celle avec les barres fixes, et celle avec les spinings (en rotatif). Selon Alexandra, la première option est la meilleure car elle semble certes plus difficile au moment des figures, mais elle a l’avantage de demander beaucoup de gainage.  Une fois qu’on s’est échauffé et rapidement familiarisé avec la pole, Alexandra rentre rapidement dans le vif du sujet. Elle nous dresse un découpage du principe de spin and tricks

Un peu de vocabulaire poleur

Notre coach du jour nous montre quelques exemples de figures faciles pour un premier stage !

  • Le trick : figure figée sur la barre
  • Le spin : figure en mouvement, qui tourne autour de la barre
  • Les inversions : figures réalisées la tête à l’envers
  • Le floorwork : figure réalisée au sol
  • Le drop : figure maintenue puis glissée pour toucher le sol
  • Les transitions : figures chorégraphiées qui allient spin et trick.

Mon conseil de poleuse-testeuse

Quand on est vraiment novice en la matière, il faut réellement penser à tout. Attention à votre routine beauté avant le cours : oubliez les huiles et toute autre crème hydratante un peu grasse, vous risquez de ne pas adhérer à la barre. Pour les personnes stressées qui transpirent des mains, comme ça peut être mon cas, il existe des lotions qui assèchent un peu la paume. Et s’il fait un peu chaud le jour de votre stage d’essai, ne prenez pas peur : vous risquez de vous prendre pas mal de bleus, c’est (tout à fait) normal…

Notes aux plus impatientes : accrochez-vous, persévérez. Pour une bonne évolution, Alexandra préconise un entraînement assidu de 2 à 3 heures par semaine. Cela dit, dès le premier cours, vous découvrez déjà les bases essentielles, ce qui est stimulant pour la suite !

Les grandes convictions de l’Ecole Spin or Tricks : interview croisée d’Amandine et Alexandra

Vous rêvez d’essayer la pole dance ? Pour en connaître plus et découvrir les mouvements de base, on a frappé à la porte de l’Ecole Spin or Tricks à Lyon.

Interdite aux hommes : l’école est 100% féminine pour s’éclater librement entre copines. © Background All / Shutterstock

  • Une école «interdite» aux hommes…

«La configuration de notre école fait que ce n’est pas possible d’accueillir la gent masculine. Déjà parce que les locaux ne le permettent pas car il n’y a qu’un seul vestiaire et qu’une seule douche», détaille Amandine.

«Et puis ce n’est pas forcément ce que l’on souhaitait, renchérit Alexandra. On voulait vraiment créer cette école pour que les femmes se sentent comme dans un cocon, qu’elles redécouvrent leur sensualité. On y a vu un vrai côté psychologique». «C’est aussi pour ça qu’on a développé plusieurs disciplines comme le cerceau, le yoga aérien, et même un partenariat avec Chair Follies, école de danse de la sœur jumelle d’Alexandra, à deux pas d’ici», explique Amandine.

  • … Et réservée uniquement aux adultes ?

«On a quelques demandes pour les enfants et les adolescentes mais il faut bien dire que peu de monde se bouscule au portillon, cela reste assez tabou, argumente Amandine. Alors que les enfants s’amusent comme des fous dans un cours ! Ils ne perçoivent pas le côté sexy, on aborde plus la pratique sous l’angle acrobatique, au même titre que le cirque. Or cela, les parents ont encore beaucoup de mal à le concevoir, en France en tout cas.»

  • Lutter contre les préjugés… jusqu’à un certain point !

«Chacun va à son rythme. On dispense du sexy pole, des cours de pole dance en talons, mais aucune obligation, selon Alexandra.

Au début, on se battait contre beaucoup de préjugés. Et en fin de compte, on a lâché du lest. On a fini par reconnaître que oui, cette pratique est issue du striptease et du milieu de la nuit assez sulfureux. Mais chacune est libre d’y apporter sa touche. D’ailleurs, je trouve que chaque pays apporte un peu une sensualité différente : celle des Pays de l’Est par exemple n’est pas du tout la même que celle d’Australie. Ce pays est réputé pour ses show-girls très assumées. Là-bas, la pratique est complètement rentrée dans les moeurs. Au Canada, aux Etats-Unis, et au Royaume-Unis, il y a certes une culture puritaine, mais le pole dance est tout à fait accepté.

En France, on se doit de rester chic. Il faut dire que le concept de danse autour de la barre n’est arrivé chez nous qu’au milieu des années 2000, ça reste très récent dans l’esprit des Français. On apporte alors un côté artistique à la discipline. Moi d’ailleurs, d’origine, je suis danseuse, pas gymnaste !»

Vous avez envie de tester le pole dance chez Spin or Trick. Voici les infos qu’il vous faut : Studio Spin or Tricks, 14 rue du Palais Grillet, à Lyon 2e, www.spinortricks.com, 09 83 40 12 51, contact@spinortricks.com.