Like

Tensions au sein de la FFF : « Tout est aujourd’hui réglé »

Lorsque le New York Times s’intéresse au football, ce n’est pas bon signe… La FIFA pourrait faire une encyclopédie sur le sujet. Un enquête du quotidien américain fait une description peu envieuse de la Fédération française de football (FFF).

Sexisme envers les salariées, harcèlement, tensions au sein de la direction, le New York Times, reprenant les révélations de L’Équipe publiée il y a un an, confirme le climat « délétère » et les tensions autour du management de Florence Hardouin, directrice générale de la FFF. Face à cette situation, le président de la FFF, Noël Le Graët, a fait appel fin septembre à un cabinet indépendant pour lancer un audit sur la gestion du personnel, révèle le quotidien. « C’est vrai qu’il y a eu quelques relations difficiles entre les cadres et la direction, a-t-il concédé la semaine dernière dans L’Équipe. Tout est aujourd’hui réglé. » Il pense même qu’« il y a beaucoup moins » de tensions à la FFF « que dans n’importe quelle PME. Il y a des humeurs entre des gens qui ont des fortes personnalités. »