442 Views |  Like

Sport et alimentation : pourquoi pas manger de la protéine de chanvre ?

Avec la montée en popularité des régimes alternatifs axés sur les plantes et les superaliments, la  graine de chanvre est plus prisée que jamais et séduit le milieu sportif. Mais au fond, y-a-t-il danger ? Quels sont les bienfaits, les risques, d’où vient-elle, où va-t-elle ?

Par Léa Borie
Extrait du magazine WOMEN SPORTS N.10 d’octobre-novembre-décembre 2018

Avec la montée des régimes alternatifs aux plantes et superaliments la protéine de chanvre est prisée, séduit le milieu sportif. Une enquête sur le chanvre.

Et si on testait le sport en chanvre ? WOMEN SPORTS N.10.

Petit topo sur le chanvre

Qu’est-ce que la protéine de chanvre ?

Elle est obtenue lorsque l’huile de chanvre est extraite de chaque graine de chanvre, ne gardant que la protéine. La graine de chanvre, remplie de protéines, peut ensuite être transformée et modifiée en poudre de protéines de chanvre. La poudre de protéines de chanvre contient une combinaison unique et puissante de 2 protéines : l’albumine et l’édestine. Elles regorgent d’une série d’acides aminés essentiels et non essentiels. Les nutriments qui la composent stimulent le système immunitaire. C’est pour cela que la protéine de chanvre est idéale pour la croissance et la réparation musculaire. Quelle quantité pour obtenir les résultats escomptés ? Il est conseillé de consommer 1 à 3 shakers de protéines de chanvre quotidiennement.

«L’huile de chanvre est un ingrédient idéal à l’approche de l’hiver pour booster ses défenses humanitaires», Anaïs Bobichon, responsable du magasin La Vie Claire Charlemagne, à La Confluence (Lyon). Huile de chanvre, 25 cl, 9,19 €.

8 raisons en or de manger du chanvre

  • Une excellente source de protéines végétales

La protéine de chanvre contient 50 % de protéines complètes, ainsi que l’ensemble des 21 acides aminés. De quoi se construire du muscle de manière fiable !

  • Une alternative aux protéines animales sur-traitées

Les sportifs ont tendance à se tourner vers les protéines animales à base de lait (de petit lait précisément). Or, si elle est la plus connue, cette protéine comporte un inconvénient notable : avec le rendement imposé à la filière, les vaches laitières sont traitées sous antibiotiques et bourrées d’hormones de croissance, sans compter les autres additifs en tous genres…

  • La gestion de l’équilibre acidobasique

Contrairement à la consommation de produits animaux, en s’orientant vers des produits végétaux comme le chanvre, on neutralise l’acidité de l’organisme engendrée par les protéines animales et évitons ainsi inflammations et maladies virales.

  • Une quantité importante de fibres

La graine de chanvre possède plus de 17 % de fibres non solubles et environ 3 % de fibres solubles. Les fibres assurent un bon transit intestinal et entretiennent la bonne santé de la flore intestinale. De plus, elles préviennent les maladies cardiovasculaires ainsi que l’apparition du diabète de type 2.

  • Des acides gras à l’équilibre : de bonnes graisses !

La graine de chanvre possède un parfait équilibre d’acides gras omégas 3, 6 et 9.

  • Des nutriments elle en est chargée !

Le chanvre est riche en calcium, phosphore, fer et vitamine e. Mais aussi : thiamine, cuivre, manganèse, potassium, sodium, riboflavine !

  • Coup de pouce pour l’organisme

La graine de chanvre renforce le système immunitaire et stimule la production d’anticorps.

  • En complément en alternative

On la considère comme le complément idéal des athlètes, végétariens, végétaliens ou pour toute personne soucieuse de sa santé et… de la planète ! Car nous le savons : la consommation de protéines animales (notamment la viande) de notre société est beaucoup trop importante. C’est donc une bonne façon de limiter le désastre écologique…

Chanvre et cannabis, même combat ?

La question est souvent soulevée : est-ce que la plante de chanvre est réellement sans danger ? Effectivement, les graines de chanvre proviennent de plantes de marijuana. Par contre, elles ne contiennent pas de THC (tétrahydrocannabinol) – le principal composé qui donne ces effets «planants». Il en existe une quantité infime (inférieure à 0,2 %),  certainement pas assez pour altérer l’esprit. La variété Sativa est autorisée à la culture en Europe, en raison de son faible taux de THC. Après, est-ce que, comme les chocolats Mon chéri et leur dose d’alcool, si vous en mangez 3 kg, les effets commenceront : le débat est lancé ! (Attention, à ne pas reproduire à la maison, même en la présence de tes parents…

L’avis de Christophe Latouche, gérant de L’Chanvre

Nous avions rencontré Christophe Latouche pour la première fois en juin 2018, sur son stand au SISAF (Salon international de sport au féminin), à Paris. Au milieu de sa large gamme de produits, c’est un homme proche de la terre et de la nature qui s’est présenté à nous. Sa marque, basée à Gouarec, est spécialisée dans le chanvre depuis 2002 ; une gamme de produits alimentaires au chanvre 100 % biologique, transformés en Bretagne.

Parlez-nous des idées reçues sur le chanvre auxquelles vous êtes confronté.

Toujours un problème de lobbying… Alors que le CBD (cannabidiol) est un très bon antiinflammatoire ; il vient de sortir de la liste des produits dopants… J’essaie d’expliquer que le cannabis n’est contenu que dans les fleurs de la plante, donc à aucun moment, on ne peut soupçonner ces produits d’être dangereux !

On entend aussi souvent dire que c’est un aliment qui se conserve mal dans le temps. Mais si elle est décortiquée, que les températures d’extraction sont respectées et l’humidité contrôlée, la protéine de chanvre se garde très bien sur une année. Ce n’est pas un produit si fragile, car certes il y a les acides gras insaturés, mais la vitamine E agit comme un conservateur.

Comment L’Chanvre a su s’imposer au milieu de tous ces doutes ?

J’ai 20 ans d’activités sur le terrain ! Nous sommes 12 au sein de la société, et à nous seuls, on fournit grands comptes français, chefs cuisiniers et préparateurs sportifs avec une croissance à 2 chiffres, depuis le centre de la Bretagne, en zone sinistrée.

Ma démarche ? Faire goûter et rappeler que c’est un super-aliment, et qu’en plus, il est bon en bouche ! On a réussi à aller à contre-courant en mettant en lumière les raisons diététiques. On peut en manger à la louche sans charger le foie. Le seul risque est de mal utiliser cette plante, car on a tendance à la cuire, or, on ne monte jamais en température un oléagineux !

Comment en êtes-vous arrivé à vendre cette gamme de produits aujourd’hui ?

A la fin des années 90, je travaillais dans le domaine de la construction. C’est en 2002 que j’ai cherché une valorisation directe du chanvre en créant ma propre société de construction, mise en œuvre, accompagnement de chantier, avec du granulat pour isolant. Ce jusqu’en 2005 où le secteur de la construction a commencé à battre de l’aile. L’alimentation gagnait du terrain ; j’ai misé mes efforts sur la R&D de produits alimentaires autour du chanvre, cette graine offre tellement de possibilités.

Il nous a fallu 5 ans pour mettre en place une machine qui dégage la graine de chanvre de sa coque sans la broyer afin de ne pas sacrifier les qualités gustatives. Et en parallèle, on s’est tourné vers la dermatologie et les cosmétiques, avec des crèmes et des huiles au chanvre agissant sur la beauté de la peau, mais aussi sur l’eczéma, le psoriasis, l’herpès…

Que retenir de bon en matière d’apport nutritionnel ?

La protéine de chanvre contient la même protéine que l’œuf ou la viande. Sachant que chez ces derniers, on table à 10-20 % de protéines, quand la graine de chanvre décortiquée en apporte 30 %. Mais il y a différents taux de protéines selon s’il s’agit de farine boulangère, de farine ou de protéine de chanvre. D’où les différences de prix entre les produits. Les sportifs et les végétariens iront chercher la concentration de protéines.

Le chanvre, pour quel sportif ?

Fondeurs traileurs, nageurs, cyclistes, coureurs… toutes les personnes qui ont besoin de reconstituer leurs muscles après l’effort. Ça concernera moins les sprinteurs et plus les ultratraileurs qui ont besoin d’un produit qui va les régénérer. Les hydrates de carbones, les 500 g de nouilles, c’est terminé ce temps-là !

On ne cherche plus l’énergie dans le sucre mais dans la protéine et l’huile, qui se conservent dans le foie, contrairement aux glucides ! On vient alors combiner cette protéine avec des ingrédients à faible indice glycémique type coco ou datte.

L’avis nutrition de Caroline Alvarez

Naturopathe et réflexologue plantaire, membre de la Fédération française des Écoles de Naturopathie, formée à Euro Nature Lyon.

Citez-nous 5 bons points nutritifs du chanvre pour les sportifs sur le bout des doigts

  • La complète des acides aminés

Dans le milieu végétal, on arrive rarement à cette «complète», comme c’est le cas pour les légumineuses et les céréales. Le chanvre, lui, se révèle compétitif, au même titre que l’ortie et le soja.

  • Sans gras

Le produit animal est composé de protéines, mais le reste, c’est du gras saturé. Or, cet aspect le rend proinflammatoire, ce qui n’est pas le cas avec le chanvre.

  • Des bienfaits mieux assimilés par l’organisme

Le chanvre est pourvu d’acides gras et de fibres qui le rendent mieux assimilable par l’intestin. De plus, ses omégas 6 sont déjà transformés (pré-assimilables), comme l’onagre. Ces nutriments ont un pouvoir anti-inflammatoire et sont bons pour le système nerveux. Le chanvre prend également soin de la paroi intestinale, et permet aux sportifs d’éviter les crampes.

  • Non acide

Les athlètes sont enclins à l’acidification, alors que la viande a justement tendance à acidifier le corps. Ils ont alors davantage besoin  de calcium et magnésium. Le chanvre répond à ces besoins en minéraux.

  • Vitaminé

Le sport créé un stress oxydatif. La vitamine E présente dans le chanvre est bienvenue. Celle-ci ralentit notamment le vieillissement.

Sous quelle forme conseillez-vous d’utiliser le chanvre ?

Je déconseille de l’utiliser sous forme d’huile ou de protéine seules. On préfère conserver la plante entière pour garder tous ses bienfaits. Or, avec la première, on manquera de fibres, et de vitamine E pour la seconde. On recommande de modifier le moins possible l’aliment, car on a besoin de tout dans le chanvre !

On peut alors l’utiliser sous forme de graines décortiquées, de poudre ou de purée d’amande de chanvre. Mais aussi en farine à partir de graine réduite en poudre. Attention à ne pas les cuire pour garder les acides gras, au risque qu’ils ne soient traités comme déchet par l’organisme. On aura donc du mal à l’ajouter à des préparations de gâteaux cuits au four, si l’on veut garder toute les propriétés du chanvre. On peut l’ajouter à des plats chauds, mais pas au-delà de 80°C, juste après cuisson.

Remerciements

A lire aussi :

Superfood : 7 super-aliments du sportif