292 Views |  Like

Serena Williams accuse les autorités de l’antidopage de discrimination

Estimant être contrôlée plus souvent que les autres joueuses, l’Américaine Serena Williams a reconduit mardi ses critiques envers les autorités de l’antidopage qu’elle accuse de faire de la « discrimination » à son encontre.

Serena Williams a réitéré mercredi ses accusations envers les autorités de l’antidopage, se disant victime de « discrimination ». L’Américaine de 36 ans, aux 23 titres en Grand Chelem, estime être contrôlée bien plus souvent que les autres joueuses du circuit. « C’est le moment de la journée de faire passer un contrôle antidopage « au hasard » et de ne contrôler que Serena », a-t-elle ironisé sur son compte Twitter. À Wimbledon déjà, l’ancienne N.1 mondiale avait jugé « choquant » le traitement qui lui était réservé en matière de lutte contre le dopage. Un rapport a confirmé que, sur le seul mois de juin 2018, Serena Williams avait été contrôlée cinq fois, là où ses compatriotes n’auraient pas été testées plus d’une fois.

Messages du compte Twitter de Serena Williams (@serenawilliams).