1815 Views |  1

Rencontre avec la prof de yoga d’En Marche !

L’une des clés du succès d’Emmanuel Macron à la Présidentielle ? Le bien-être de ses équipes. Nous avons rencontré Yasmina Salmandjee, qui a animé les sessions yoga d’«En Marche!» durant la campagne. Par Léa Borie

Allongés à plat ventre, appuyés sur les bras, cous levés vers le ciel… Une quinzaine de membres de l’équipe de campagne (appelés les « Helpers ») réalisent des postures de relaxation, un mélange de Vinyasa, de Kundalini, de thérapie sonore… Nous sommes dans le XVe arrondissement de Paris, au QG du mouvement En Marche ! La campagne présidentielle bat son plein.

Un rassemblement autour de la méditation rendu possible par le biais de Yasmina Salmandjee, élue professeure de yoga au sein du mouvement d’Emmanuel Macron, mais aussi cuisinière occasionnelle de l’équipe. Membre actif du comité Paris Ve, engagée depuis septembre 2016 au sein du parti, elle pratique hatha, vinyasa, fragments de Yin, thérapies sonores avec gongs, bols, diapasons…

L’histoire des cours de yoga

« Les participants débutaient ; inutile d’aller trop loin mais juste le nécessaire pour travailler ses postures. Et sinon, pour stimuler ses neurones, lorsqu’on n’avait pas beaucoup de temps devant nous, je faisais des mini méditations. L’objectif majeur était à la fois de détendre et de redonner de l’énergie pour améliorer la concentration. »

Le déroulé d’un cours au sein d’En Marche !

« En introduction au cours, on se pose pour constater comment est sa respiration via des exercices respiratoires. On entre dans le vif du sujet avec un échauffement, assez soft. Il faut savoir
que les Helpers restent toute la journée devant l’ordinateur, beaucoup souffrent du dos, donc on détend cervicales et poignets. On enchaîne avec une série de salutations au soleil. Selon l’humeur du moment, quand on a eu un épisode assez difficile à digérer dans la campagne, on mise sur des postures plus détente, une inversion, une chandelle. Et quand au contraire, on doit se motiver, je lance des positions de guerriers, de conquête. Sans notion de performance, chacun va où il peut. Je veille simplement à ce que chacun soit bien aligné et surtout que personne ne se blesse. Il y a une dimension ludique, on rigole des difficultés. Et on finit par une relaxation de 10 petites minutes sur fond musical. Pour clôturer la séance, on fait le point sur son état par rapport à avant le cours, on se remercie d’avoir pris le temps d’être venu… Et on y retourne ! »

Et la suite des événements ?

Pour poursuivre, si les sessions se poursuivent au QG, Yasmina déclare en prime intégrer l’association « En Marche Inclusion » dans l’objectif de créer des synergies entre yoga et handicap, notamment en faveur de personnes autistes.

Une prof singulière

Ne vous y méprenez pas, il ne fallait pas s’attendre à un gourou haut perché dans sa tour d’ivoire entouré d’encens ! Yasmina Salmandjee est une working-girl accomplie. En plus de ses sessions au QG et à l’extérieur pour En Marche !, la jeune femme donne des cours particuliers de yoga depuis 1 an ½ et fait partie des «artisans du bien-être» de Wundr.land. Comme si cela ne suffisait pas, la yoga teacher est également consultante stratégique numérique, auteur, designer, scénariste à ses heures… Mais surtout, côté méditation, elle monte sa méthode de yoga et sa ligne d’accessoires de luxe pour pratiquer, « Kavya Yoga », des tapis constitués d’or pur. Une collaboration entreprise avec Lucie Monin, artiste doreuse.

Tags

#Yoga