Like

[PyeongChang 2018] Papadakis et Cizeron sont passés si près de l’or…

Les patineurs français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont remporté mardi la médaille d’argent de l’épreuve de danse sur glace des Jeux Olympiques de PyeongChang, à l’issue d’un programme libre crédité d’une note record, mais néanmoins insuffisante pour combler le retard de points accumulé lundi, après un programme court marqué par l’incident de robe de Papadakis. Le titre est revenu à leurs rivaux, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, déjà sacrés en 2010.

Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont réalisé un programme libre éblouissant mardi, dans l’épreuve de danse sur glace des Jeux Olympiques de PyeongChang. Sur la sonate « Au Clair de Lune » de Beethoven, les doubles champions du monde (2015 et 2016) ont été impeccables techniquement et, comme à leur habitude, très intenses artistiquement. Une prestation remarquable récompensée d’un nouveau record du monde, amélioré par les Français pour la 6e fois : 123,25 points (contre 121,87 auparavant, réalisés aux Championnats d’Europe mi-janvier).

À 79 centièmes de l’or

Cela n’aura cependant pas suffit pour dérocher le titre olympique et combler le retard d’1,74 points sur les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir enregistré lundi, après le malheureux épisode du programme court, quand la robe strassée à franches vertes et dorées de Gabriella Papadakis s’est malencontreusement décousue dès les premières notes d’un medley d’Ed Sheeran, laissant apparaître un sein. « Mon pire cauchemar est arrivé aux JO », avait déploré lundi la Française de 22 ans.

Virtue et Moir, qui patinaient en derniers sur la bande originale du « Moulin Rouge », ne se sont pas laissés émouvoir. Les Canadiens, partenaires d’entraînement de Papadakis et Cizeron à Montréal, ont pulvérisé leur record personnel sur le libre (122,40 points contre 118,33 précédemment), de sorte à totaliser un nouveau record total de points (206,07 points) et s’attribuer une nouvelle couronne olympique, après leur sacre à Vancouver en 2010. Ils collectionnent donc désormais un 5 médailles olympiques, trois en or et deux en argent en comptant les épreuves par équipes.

Les Français, à 79 centièmes derrière (205,28 points), ont dû se contenter de l’argent. Ils apportent à la glace tricolore sa première médaille olympique depuis 16 ans et le sacre de Marina Anissina et Gwendal Peizerat en 2002, à Salt Lake City. Papadakis et Cizeron se sont dits « très fiers » de leur médaille et estiment que les « expériences » vécues à PyeongChang « rendent plus forts ».

Les Américains Maia et Alex Shibutani complètent le podium.