951 Views |  Like

Nike et Adidas embrassent le foot féminin

Nike et Adidas déploient leurs plans de communication autour de la Coupe du monde de football féminine de la FIFA 2019, qui aura lieu en France du 7 juin au 7 juillet prochains.

En mars, Nike a convoqué la presse internationale à Paris pour dévoiler le premier maillot de football conçu pour le corps féminin. Celui qui habillera les joueuses des 14 sélections (sur les 24 de la compétition), dont l’équipementier américain est sponsor. Pour promouvoir sa création, Nike a fait défiler 28 représentantes de la discipline, dont la championne du monde américaine Alex Morgan (l’une des joueuses les plus suivies sur les réseaux sociaux). Parallèlement, l’équipementier a lancé quatre collections autour des femmes et du ballon rond en collaboration avec quatre jeunes créatrices : Erin Magee (ex-styliste de la marque de skate Supreme), Yoon Ahn (du label de streetwear Ambush), les deux Françaises Christelle Kocher (qui a collaboré avec le PSG) et Marine Serre. « Pendant quinze ans, j’ai pratiqué le tennis à haut-niveau, raconte cette dernière. À l’époque, j’étais déjà fan de Nike, car, pour un sportif, porter le bon équipement est essentiel. Pas seulement pour une question de performance, mais aussi d’allure. J’ai été choquée d’apprendre qu’il n’existait pas de maillot de foot conçu spécifiquement pour les femmes. Imaginer un vêtement qui n’avait jamais été fait a achevé de me convaincre.»

« Les fillettes pratiquant un sport ont de meilleures notes à l’école »

De son côté, Adidas a attendu la journée internationale des droits des femmes (8 mars) pour dévoiler les maillots de l’Allemagne (championne d’Europe en titre), de la Suède (vainqueur de la Coupe du Monde 2003) et de l’Espagne qui défendront les couleurs de la marque aux trois bandes pendant la Coupe du monde, soit trois des six sélections équipées par la marque. Spécificité de la tenue suédoise, le flocage est un hommage à la femme avec ses numéros remplis d’un collage de photos de 48 modèles féminins sélectionnés par les membres de l’équipe.

Cette prise de parole sur le sport féminin est avant tout le reflet d’un changement de mentalités face au sport dans notre quotidien. « L’attention croissante envers le sport féminin se ressent dans le monde entier, commente Rosemary St. Clair, vice-présidente de Nike Women. Notre objectif est d’investir notre énergie et nos efforts pour en faire la promotion auprès du jeune public. Les statistiques montrent que l’activité physique est un vecteur de confiance en soi, de bien-être et d’élévation personnelle. Il est prouvé que les fillettes pratiquant un sport ont de meilleures notes à l’école, sont moins sujettes au stress et ont un mental plus conquérant. Une étude montre même que 99 % des femmes PDG ont exercé, enfant, une activité physique. Personnellement, j’adore ce chiffre ! »

Un geste fort en faveur de l’égalité salariale

Adidas accorde aux joueuses des équipes que l’équipementier sponsorise les mêmes primes de performance que leurs collègues masculins.

14

Avec 14 sélections sous contrat, Nike démarre le Mondial avec le contingent le plus important. Derrière, on retrouve Adidas avec six nations et le ballon officiel de la Coupe du monde. Suivent Puma (Italie), Umbro (Jamaïque), Warrix (Thaïlande) et Le Coq Sportif (Cameroun) avec une seule sélection au compteur.