619 Views |  Like

Mercredi food : à quelle fréquence boire avant, pendant, après le sport ?

Lorsque l’on court, il est primordial de bien s’hydrater,  car « il suffit d’un déficit léger d’eau de l’ordre de 1% du poids corporel, soit seulement 0,7 litres pour un homme de 70 kg, pour diminuer de 10% les performances », et donc entraîner des maux de tête, des nausées ou encore des essoufflements, explique LaNutrition.fr.

Mais attention ! Boire trop aussi peut être mauvais pour vous, et peut même diminuer la performance sportive ! Voici donc quelques conseils.

Il est conseillé de surtout bien boire avant l’effort, donc avant l’entraînement ou la compétition. Tout au long de la journée avant l’effort, il faudrait dans l’idéal boire environ 0,5 litre pour s’assurer les bonnes réserves et être à l’aise pendant l’effort.

Ensuite, pendant l’effort, il ne faut pas boire énormément d’un coup. Mieux vaut y aller petit à petit, mais de façon régulière par petites gorgées, tout le long de l’entraînement. Il ne faut pas ressentir la sensation de soif, car cela signifie que le corps manque déjà d’eau !  Sinon, pour une heure ou plus d’entraînement, il faudrait boire en moyenne un à deux verres d’eau, soit environ 200 mL, toutes les 20 minutes.

Après l’effort, il faut toujours continuer de s’hydrater, de manière régulière. Pendant l’heure qui suit l’entraînement ou la compétition, il est même recommandé de boire un peu sucré, ou ajouter un peu de sel à son eau, afin de faciliter la récupération. Il est également possible de privilégier l‘eau pétillante, riche en bicarbonates et minéraux, pour contrer les effets de l’acide lactique.