426 Views |  Like

LFH : le handball féminin retrouve un diffuseur TV

La Ligue Butagaz Energie (LBE), nouveau nom du championnat national féminin de handball, qui avait repris le 28 août dernier sans diffuseur officiel, a trouvé un accord avec la chaîne du mouvement sportif, Sport en France. 

Souvenez-vous, le 28 août dernier, jour de reprise de son championnat professionnel désormais appelé Ligue Butagaz Energie (LBE), la Ligue féminine de handball (LFH) annonçait qu’elle n’avait plus de diffuseur TV après l’échec des négociations avec beIN Sports. La chaîne qatari, qui retransmettait 15 rencontres féminines depuis 2016, aurait en effet décidé de « réorienter son investissement pour courir intégralement le championnat masculin de Lidl Starligue (182 matchs) », selon la LFH. 

À la suite de la mobilisation de la ministre des Sports, du Président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), de l’Agence Nationale du Sport, de ses partenaires et de ses clubs, la LFH a joyeusement annoncé lundi la conclusion d’un accord avec la chaîne du mouvement sportif, Sport en France (disponible chez tous les opérateurs et sur le net). Elle diffusera en direct 20 rencontres sur la saison 2019-2020. Quatre matchs de play-offs, dont la finale de la LBE, seront également co-diffusés sur la chaîne L’Équipe (déjà riche en offres de handball tricolore avec les Coupes de France nationales masculine et féminine). 

Très impliqués et touchés par le sort du handball féminin pourtant mondialement titré et reconnu, tous ces acteurs vont assurer les coûts de captation, production et diffusion du championnat. L’Agence Nationale du Sport s’est engagée à hauteur de 50%, le CNSOF et l’opérateur Media 365 (propriétaire de la chaîne Sport en France) couvriront 25% des frais tandis que le dernier quart sera directement financé par la LFH, grâce notamment à ses partenaires historiques (FDJ, La Poste, Sélect), à un investissement complémentaire de son partenaire-titre Butagaz et à un engagement de ses clubs. 

« Pour que la situation d’urgence à laquelle la LFH s’est trouvée confrontée ne se reproduise pas dans d’autres disciplines féminines et pour que le sport féminin en général soit mieux accompagné dans sa médiatisation, la Ministre des Sports a annoncé la création d’un fonds de soutien audiovisuel dédié qui sera hébergé au sein de l’Agence nationale du Sport et dont les modalités de fonctionnement seront discutées lors du prochain Conseil d’Administration », a expliqué la Ligue dans un communiqué.