202 Views |  Like

Les tops/flops de la semaine : dopage russe et succès tennistiques français

Comme chaque lundi, (re)découvrez avec la rédaction de WOMEN SPORTS les tops et les flops du sport au féminin de la semaine.

LES FLOPS

FLOP N.1 : Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annoncé la suspension pour huit mois de la bobeuse russe Nadezhda Sergeeva, contrôlée positive lors des Jeux Olympiques de PyeongChang l’hiver dernier. Les analyses de Sergeeva, 12e de l’épreuve de bobsleigh à deux, avaient révélé la présence de trimétazidine, un produit prohibé par l’Agence mondiale antidopage (AMA) et classé parmi les modulateurs hormonaux et métaboliques. Il est en principe utilisé pour prévenir les angines de poitrine ou les baisses d’acuité visuelle. Contrôlée positive le 18 février, Sergeeva avait accepté une suspension provisoire depuis le 24 février. Sa sanction, qui résulte d’une contamination involontaire, prendra fin le 22 octobre prochain. Avec un curleur contrôlé positif au meldonium, il s’agissait des deux seuls cas de dopage parmi les 168 athlètes russes autorisés à participer aux JO sous bannière neutre, après le scandale de dopage institutionnalisé révélé dans le pays.

FLOP N.2 : L’Ukrainienne Alina Tsviliy, sacrée vice-championne d’Europe du 50 km marche l’été dernier, a été suspendue à titre provisoire par l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU), un organe indépendant chargé des questions d’intégrité et de dopage en athlétisme mis en place en avril 2017, à la suite des scandales de dopage et de corruption ayant touché l’athlétisme mondial. Les analyses de Tsviliy ont révélé la présence de trimétazidine. La sprinteuse nigériane Glory Onome Nathaniel a également été suspendue à titre provisoire pour la même infraction.

LES TOPS

TOP N.1 : Le Brest Bretagne Handball (BBH) a pris le premier point de son histoire en Ligue des Champions en arrachant le nul contre les Russes de Rostov, dimanche à domicile (29-29). Les Brestoises en sont à leur deuxième participation à cette compétition continentale d’excellence mais avait perdu leurs six matches l’année dernière, ainsi que le premier de cette saison il y a quelques jours à Copenhague. «Je me satisfais de ce résultat face à une équipe qui a fait le Final Four la saison dernière. Le contenu est intéressant […]», a commenté l’entraîneur Laurent Bezeau à la fin du match. Seules ombres au tableau (et pas des moindres !), les blessures de deux joueuses majeures : la gardienne Cléopâtre Darleux, sortie en premier période en raison d’une douleur au genou, et la Suédoise Isabelle Gullden, recrue phare de la saison, arrêtée en pleine course par une douleur au pied en deuxième mi-temps.


TOP N.2 : La jeune ukrainienne Dayana Yastremska, 18 ans, a remporté dimanche le premier titre WTA de sa carrière en battant la Chinoise Wang Qiang (24e) en finale du tournoi de Hong Kong. Elle s’est nettement imposée en deux sets 6-2, 6-1. Il s’agit de son premier succès après seulement 11 tournois disputés sur le circuit principal.

TOP N.3 : Cocorico ! Magnifique victoire de Caroline Garcia dimanche au tournoi WTA de Tianjin (Chine). La Française s’est imposée en finale face à la Tchèque Karolina Pliskova (N.6) en deux sets 7-6 (9/7), 6-3. Avec ce titre, Garcia sauve sa saison. Elle n’avait pas signé le moindre succès sur le circuit WTA depuis Pékin-2017. Auteure d’une année compliquée (meilleur résultat en Grand Chelem : un huitième de finale à l’Open d’Australie en janvier), la Française de 24 ans venait de sortir du top 10 mondial, dégringolant de la 4e à la 16e place, après les tournois WTA de Wuhan et Pékin, dont elle était la double tenante du titre, mais où elle n’a pas passé les quarts de finale cette saison.

TOP N.4 : L’Italienne Camila Giorgi a remporté dimanche à Linz (Autriche) le second titre WTA de sa carrière. Elle s’est imposée face à l’inattendue Russe Ekaterina Alexandrova, 119e joueuse mondiale issue des qualifications, qui disputait sa toute première finale sur le circuit. Giorgi s’est imposée en deux sets 6-3, 6-1. Elle n’avait pas remporté de titre depuis son unique sacre en 2015 à s’Hertogenbosch. Ce nouveau trophée vient récompenser la très bonne saison de l’Italienne de 26 ans qui grimpe ainsi à la 28e place mondiale, son meilleur classement.

TOP N.5 : La jeune tenniswoman française Clara Burel, 17 ans, qui avait participé à la compagne de Fed Cup cette saison, a décroché la médaille d’argent des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) ce week-end à Buenos Aires en Argentine. Elle s’est inclinée en finale du tournoi face à la Slovène Kaja Juvan (7-5, 6-4). Quelques heures plus tard, la jeune tricolore, finaliste de l’Open d’Australie et de l’US Open juniors cette saison, mettait une nouvelle médaille autour de son cou en remportant le bronze du tournoi mixte aux côtés d’Hugo Gaston.