178 Views |  Like

Les tops/flops de la semaine : Allyson Felix battue à Marseille

Comme tous les lundis, (re)découvrez les résultats du sport au féminin de la semaine, les meilleurs comme les pires…

FLOP N.1 : Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a alourdi la sanction de l’Italienne Sara Errani, épinglée pour infraction aux règles antidopage. La joueuse avait été suspendue deux mois par un tribunal indépendant de la Fédération internationale de tennis (ITF) en août 2017 pour un contrôle positif au letrozole (hors compétition). Ses résultats obtenus entre le 16 février et le 7 juin 2017 avaient été annulés. Errani, finaliste de Roland-Garros 2012, s’était défendue en affirmant avoir pris le produit « par condamnation accidentelle » lors de la prise d’un médicament. Elle avait fait appel de la décision de l’ITF, contestant l’annulation de ses résultats. L’Agence nationale antidopage italienne avait également fait appel, réclamant quant à elle une sanction plus lourde comprise entre 2 et 24 mois. Le TAS a rejeté l’appel de la joueuse et lui a imposé une suspension de 10 mois, prenant effet immédiatement (les deux mois déjà effectués sont déduits).

FLOP N.2 : Allyson Felix, multi-médaillée sur 400 mètres, a été battue sur l’une de ses distances fétiches lors du meeting d’athlétisme de Marseille ce week-end. L’Américaine, 11 fois championne du monde et 6 fois championne olympique, a été devancée par l’Italienne Libiana Grenot, double championne d’Europe de la distance (2014 et 2016), victorieuse en 51’’51, et par la Britannique Drayton Shakes (51”97). Allyson Felix a donc dû se contenter de la 3e place (52’’01), alors qu’elle est plutôt habituée à la première marche du podium. La championne américaine de 32 ans, athlète féminine la plus titrée de l’histoire en compétitions majeures (JO et Mondiaux), a avoué ne pas être à son meilleur niveau cette année. Elle a expliqué qu’il s’agissait d’une année de transition, sans championnats internationaux, et dont l’objectif serait la préparation des Mondiaux 2019.

FLOP N.3 : Les épéistes françaises ont fait choux blanc aux Championnats d’Europe d’escrime 2018 de Novi Sad, en Serbie… En effet, aucune des Bleues engagées sur la compétition – Auriane Mallo, Marie-Florence Candassamy, Laurence Epée et Coraline Vitalis – n’a franchi la cap des 16es de finale.

FLOP N.4 : Kristina Mladenovic a fait une nouvelle chute au classement WTA. Ce lundi 18 juin 2018, la Française de 24 ans pointait à la 56e place. Elle passe désormais au 3e rang des tenniswomen tricolores derrière Caroline Garcia (N.6) et Alizé Cornet (N.41). Malgré une finale au tournoi de Saint-Pétersbourg dont elle était la tenante du titre, Mladenovic franchit difficilement les premiers et deuxièmes tours des tournois depuis la fin de l’été 2017 (éliminée d’entrée à Roland-Garros).

TOP N.1 : La Serbe Aleksandra Krunic (55e joueuse mondiale) a remporté le premier titre de sa carrière dimanche aux Pays-Bas, au tournoi WTA sur herbe de s’Hertogenbosch. Elle s’est imposée en finale face à la Belge Kirsten Flipkens (60e), en trois sets 6-7 (0/7), 7-5, 6-1.

TOP N.2 : L’Australienne Ashleigh Barty a quant à elle inscrit un second titre à son palmarès WTA. En effet, la jeune joueuse de 22 ans, 17e mondiale, a remporté le tournoi WTA de Nottingham dimanche en s’imposant en trois sets (6-3, 3-6, 6-4) face à la Britannique Johanna Konta (22e), déjà finaliste malheureuse en 2017.

TOP N.3 : La Sud-Coréenne Ryu So-yeon a remporté son premier tournoi de la saison sur la Classique Meijer (Michigan), une compétition comptant pour le LPGA Tour, le championnat de golf professionnel féminin nord-américain. Elle a terminé avec un total de 267 (21 sous le par) et deux coups d’avance sur l’Allemande Caroline Masson, et de trois coups sur la Néo-Zélandaise Lydia Ko. Ryu So-yeon, gagnante de l’US Open 2011, remporte sa sixième sur le LPGA Tour. Elle n’avait plus gagné depuis l’an dernier, au NW Arkansas Championship.

TOP N.4 : La sabreuse française Cécilia Berder a décroché l’argent aux Championnats d’Europe d’escrime 2018 samedi à Novi Sad. Elle s’est inclinée en finale face à la Russe Sofia Velikaïa (15-10), vice-championne olympique en titre et quadruple championne d’Europe, mais remporte néanmoins la première médaille individuelle européenne de sa carrière, après plusieurs succès par équipes (bronze en 2008 et argent en 2014, 2015 et 2016). Cécilia Berder, 28 ans, complète sa collection après le bronze aux Mondiaux de Leipzig 2017 et l’argent à Moscou en 2015.