174 Views |  Like

Les tops/flops de la semaine : Metz assure, Brest déçoit

Comme chaque lundi, découvrez les tops et les flops du sport au féminin de la semaine.

TOPS

TOP N.1 : La Japonaise Naomi Osaka (N.6), récemment titrée en Grand Chelem à l’US Open, a remporté son ticket pour le Masters de Singapour (21-28 octobre), sorte de mini-finale entre les huit meilleures joueuses de la saison. Elle est la première Nippone à se qualifier pour le Masters depuis Ai Sugiyama en 2003, et seulement la troisième au total. En début d’année, Osaka naviguait autour de la 70e place mondiale. Mais la jeune championne de 20 ans s’est complètement révélée cette saison, notamment aux États-Unis, sa terre d’accueil depuis l’âge de 3 ans. Elle a d’abord remporté le prestigieux tournoi d’Indian Wells au printemps (catégorie Premier Mandatory), avant de s’offrir sa première victoire en Grand Chelem à l’US Open, battant au passage en finale la grande Serena Williams.

TOP N.2 : Après la Française Michèle Mouton en rallye et l’Américaine Danica Patrick en IndyCar, c’est désormais au tour de l’Espagnole Ana Carrasco de marquer l’histoire du sport automobile d’une nouvelle empreinte féminine. Cette jeune pilote de 21 ans est devenue dimanche, à Magny-Cours (en Bourgogne-Franche-Comté), la première femme sacrée championne du monde de vitesse moto. Elle a remporté le championnat de Supersport 300, troisième catégorie du Superbike créée en 2017. En tête du classement avant la dernière étape de Magny-Cours, l’Espagnole s’est assurée le titre en signant une 13e place sur le circuit français au guidon de sa Kawasaki Ninja 400. Elle a été félicitée par les cadors de MotoGP, la catégorie reine des courses de vitesse motocycles, notamment par son compatriote Marc Marquez, champion du monde en titre, et par l’Italien Valentino Rossi, septuple champion du monde.

TOP N.3 : La Danoise Caroline Wozniacki, N.2 mondiale, a remporté son 30e titre sur le circuit WTA dimanche en battant la Lettonne Anastasija Sevastova (20e), 6-3, 6-3, en finale du tournoi de Pékin. C’est la deuxième fois de sa carrière que Wozniacki s’impose dans la capitale chinoise après 2010. Elle soulève son 3e trophée de l’année, après l’Open d’Australie en janvier, son premier titre en Grand Chelem, et Eastbourne en juin.

TOP N.4 : Les handballeuses messines ont assuré leur entrée en Ligue des Champions dimanche en Lorraine, en battant les modestes Norvégiennes de Larvik (31-20). Les Dragonnes, emmenées par l’une de leurs championnes du monde Grâce Zaadi, n’ont laissé aucune chance à cette équipe au passé prestigieux (vainqueure de la Ligue des Champions en 2011 et finaliste en 2015) mais en pleine reconstruction. Metz, patron du championnat français, vise le Final Four sur la scène continentale cette saison, après deux années à buter en quart de finale.

TOP N.5 : La Kényane Brigid Kosgei a remporté dimanche le marathon de Chicago. Dauphine de l’épreuve en 2017, elle s’est cette année imposée en 2 h 18 min 35 sec devant les Éthiopiennes Roza Dereje (2 h 21 min 18 sec) et Shure Demise (2 h 22 min 15 sec).


FLOPS

FLOP N.1 : Caroline Garcia, N.8 mondiale et tenante du titre, a été éliminée en huitième de finale du tournoi WTA de Pékin jeudi, battue par la Bélarusse Aryna Sabalenka (16e), en trois sets (5-7, 7-6 [7/3], 6-0), et après avoir pourtant servi pour le match dans la deuxième manche. La Française de 24 ans voit s’envoler ses chances de participer au Masters de Singapour (21-28 octobre). Elle dégringole également au classement WTA et sort du top 10 pour la première fois depuis un an, passant de la 8e à la 16e place.

FLOP N.2 : La biathlète slovène Teja Gregorin est suspendue deux ans par l’Union internationale de biathlon (IBU). C’est la réanalyse d’échantillons prélevés lors des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010 qui a conduit à cette sanction. En effet, l’examen, effectué en octobre 2017, a révélé la présence d’un stéroïde anabolisant, le GHRP-2 M2. Il s’agit du seul cas de dopage des JO d’hiver de Vancouver. Gregorin, 38 ans, faisait l’objet d’une suspension provisoire qui vient donc d’être entérinée par l’IBU. Ses résultats aux JO-2010 (notamment une 5e place en mass-start et une 8e place avec le relais féminin) avaient été annulés par le Comité international olympique en décembre dernier. L’IBU précise que sont également annulées toutes les performances réalisées par la biathlète entre février 2010 et février 2012. Gregorin conserve donc ses titres de vice-championne du monde de l’individuelle, acquis en 2009 à PyeongChang, et de relais mixte remporté en mars 2012 à Ruhpolding.

FLOP N.3 : Le Brest Bretagne Handball (BBH) a mal débuté la Ligue des Champions de handball en s’inclinant samedi à Copenhague, au Danemark, sur le score de 32 à 28. Pour sa deuxième participation à la prestigieuse compétition européenne, Brest nourrit pourtant de grandes ambitions au regard de son recrutement estival : le BBH a attiré la Suédoise Isabelle Gulden et la Slovène Ana Gros pour renforcer un effectif déjà riche des internationales françaises Allison Pineau et Cléopâtre Darleux. Mais c’est donc un premier échec que doit assumer le club breton cette saison sur la scène continentale, qui plus est face à une équipe qui semblait à sa portée. Il faudra se ressaisir lors des prochaines journées de Ligue des Champions face aux deux autres adversaires du groupe : les Russes de Rostov et les Suédoises de Sävehof.