Like

Le tennis féminin, à quoi faut-il s’attendre à l’avenir en WTA ?

Lors du dernier Wimbledon 2018, plusieurs têtes de série WTA n’étaient pas présentes en quart. Même constat lors du précédent Roland-Garros où le tableau final ne contenait aucune des joueuses qu’on avait l’habitude de voir à ce stade de la compétition. À la place, de jeunes joueuses inconnues du bataillon se sont hissées dans le dernier carré de la compétition avec l’ambition dévorante de décrocher leur premier grand-chelem. Mais qu’arrive-t-il au tennis féminin ? Tout n’est pas une question de hasard au tennis, et en parlant de hasard, voici un bonus de bienvenue Casino777 qui vous permet de profiter de nombreuses promotions ! D’autre part, sur bet-cm.com, vous pouvez effectuer des paris sur ces jeunes joueuses qui font le tennis de maintenant et qui ne manqueront pas de faire celui de demain. Mais comment expliquer ces changements qui s’opèrent au niveau du tennis féminin ? Pourquoi les anciennes têtes d’affiche connaissent autant de difficultés à atteindre le tableau final des compétitions tennistiques importantes ? Enquête !

Un niveau athlétique de plus en plus exigeant

Certes, ne comparons pas le tennis féminin au tennis masculin en termes d’exigence physique. Toutefois, on observe depuis quelques années que les joueuses de tennis ont une meilleure constitution physique, sont plus épaisses des bras et sont beaucoup plus endurantes qu’avant. En cause, un niveau athlétique de plus en plus exigeant pour participer aux grandes compétitions tennistiques. On pense à la joueuse Simona Halep, dont le corps crève l’écran, même si cette dernière fait figure d’exception. Pour l’instant. À titre d’exemple, pensons à la constitution physique des sœurs Williams, qui leur permettait d’avoir une vitesse et une force très largement au-dessus de la moyenne. Et c’est l’une des raisons principales qui expliquent pourquoi les deux athlètes américaines ont remporté autant de titres durant leur carrière.

Des joueuses plus intelligentes

Mais tout n’est pas une question de physique au tennis. Sinon, comment expliquer que Serena et Venus Williams aient été éliminées avant même d’atteindre les quarts de finale lors des derniers Wimbledon et Roland-Garros ? En effet, l’aspect stratégique est de plus en plus considéré dans le tennis contemporain et les joueuses qui ne sont pas la hauteur en termes de puissance compensent en jouant plus intelligemment. Assurer de meilleurs services, mieux bouger sur le terrain, envoyer la balle là où il faut, et ne recourir à la force que lorsque la situation l’impose, sont autant de points sur lesquels les jeunes joueuses s’entraînent. Et cela ne manque pas de se voir sur les terrains.

Des matchs de tennis qui se jouent au mental

Aussi important soit-il, l’aspect physique ne fait pas tout chez une joueuse de tennis. Et les nouvelles têtes d’affiche WTA le savent bien. En effet, les matchs de tennis féminin se jouent clairement plus au mental qu’au physique et les dernières confrontations lors du Wimbledon et Roland-Garros ont parfaitement illustré cet état de fait. Et c’est pourquoi des joueuses qui comptaient exclusivement sur la force de leur bras et leur vitesse sont prises de court par des joueuses qui interprètent ce sport de toute autre manière et obtiennent des résultats beaucoup plus concluants.