Like

La récap du week-end : Shelly-Ann Fraser-Pryce demeure la reine du sprint

Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

La Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce a remporté le 100 m des Mondiaux-2019 d’athlétisme de Doha ce week-end. La reine du sprint, déjà sacrée en 2009, 2013 et 2015 et double championne olympique de la distance, a signé la meilleure performance mondiale de l’année en 10 sec 71/100e. À 32 ans, elle a écrasé la concurrence, notamment la Britannique Dina Asher-Smith en argent (10 sec 83/100e), et l’Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou en bronze (10 sec 90/1000e). Fraser-Pryce collectionne désormais 8 médailles d’or aux Mondiaux (4 sur 100 m donc, une sur 200 m en 2013 et trois sur 4×100 m en 2009, 2013 et 2015). 

La Bélarusse Aryna Sabalenka, 14e joueuse mondiale, a conservé son titre à Wuhan (Chine) samedi en battant en finale l’Américaine Alison Riske (35e), en trois sets 6-3, 3-6, 6-1. À 21 ans, elle remporte son cinquième titre sur le circuit WTA, le second cette saison après sa victoire à Shenzhen en janvier déjà face à Riske en finale, et déjà en trois sets ! 

La Kényane Ruth Chepngetich a remporté le marathon des Mondiaux-2019 d’athlétisme de Doha (Qatar) dans la nuit de vendredi à samedi. La championne de 25 ans, qui a été la plus rapide cette saison (3e meilleur chrono de l’histoire en janvier, en 2 h 17 min 08 sec), s’est imposée en 2 h 32 min 43 sec. Elle a devancé les autres favorites : la Bahreïnie et tenante du titre Rose Chelimo, en argent (+ 1 min 03 sec) ; et la Namibienne Helalia Johannes en bronze (+ 1 min 32 sec). L’épreuve a été marquée par un nombre d’abandons record puisqu’une quarantaine d’athlètes seulement, sur les 68 partantes, ont terminé la course. Les autres ont jeté l’éponge à mi-course, souvent prises en charge par les équipes médicales en raison de la chaleur étouffante à Doha, même fin septembre, même à minuit passé (32°C et 73% d’humidité). Cela a vivement relancé la polémique sur l’attribution des Mondiaux d’athlétisme au Qatar. 

La Belge Alison Van Uytvanck, 61e joueuse mondiale, s’est elle aussi adjugée son deuxième titre de l’année 2019 en s’imposant en finale du tournoi WTA de Tachkent samedi, aux dépens de la Roumaine Sorana Cirstea (96e). Elle s’est imposée en trois sets 6-2, 4-6, 6-4. Comme Sabalenka, elle s’offre à 25 ans son cinquième titre en simple dames après  Taïwan 2013, Québec 2017 et Budapest 2018 et 2019.  

La Néerlandaise Annemiek van Vleuten a remporté avec panache la course dames des Mondiaux-2019 de cyclisme sur route samedi, dans le Yorkshire, au terme d’une échappée en solitaire de 104 km. À 36 ans et 11 mois, elle devient la championne du monde la plus âgée de l’histoire ! Avec un chrono de 4 h 06 min 5 sec sur 149,4 km, Van Vleuten a devancé sa compatriote Anna van der Breggen, championne du monde sortante (+ 2 min 15 sec) et l’Australienne Amanda Spratt (+ 2 min 28 sec), pour s’offrir son 3e titre mondial après ceux du contre-la-montre en 2017 et 2018. 

La Française Alexandra Tavernier, qui constituait l’une des plus grandes chances de médaille tricolore aux Mondiaux-2019 d’athlétisme de Doha, n’a terminé que 6e de l’épreuve du lancer de marteau. La vice-championne d’Europe de la discipline a réalisé un jet à 73,33 m, très loin de son record de France (74,84 m). C’est l’Américaine DeAnna Price qui a décroché l’or avec un lancer à 77,54 m, devant la Polonaise Joanna Fiodorow (76,35 m) et la Chinoise Zheng Wang (74,76 m). 

La Néerlandaise Sifan Hassan a remporté le premier titre mondial de sa carrière en remportant le 10.000 m des Mondiaux-2019 de Doha ce week-end. Elle s’est imposée en 30 min 17 sec 62/100e. Elle a devancé l’Ethiopienne Letesenbet Gidey (30:21.23) et la Kenyane Agnes Tirop (30:25.20). Hassan pourrait tres rapidement remporter un second titre international puisqu’elle est aussi alignée sur 1.500 m et 5.000 m, deux distances dont elle a déjà été médaillée de bonze (Mondiaux 2015 et 2017). Les deux finales étant organisées à quelques heures d’intervalle seulement, elle devra cependant choisir entre ces deux courses si elle parvient à se qualifier.

La Française Caroline Garcia a été sèchement éliminée au premier tour du tournoi WTA de Pékin dimanche. Elle s’est en effet inclinée en moins d’une heure de jeu face à l’Ukrainienne Dayana Yastremska (27e), 6-1, 6-1. C’est la 5e élimination d’entrée en sept tournois pour la Lyonnaise de 25 ans, sacrée à Pékin en 2017. Elle quitte le top 30 mondial cette semaine. 

Les handballeuses françaises, championnes du monde et d’Europe en titre, se sont imposées 23-17 face à l’Islande dimanche, à Reykjavik, dans le cadre des qualifications pour l’Euro-2020. Les Bleues d’Olivier Krumbholz enchaînent un deuxième succès après celui contre la Turquie mercredi, à Amiens (38-17). 

La Russe Anzhelika Sidorova, qui concourrait sous drapeau neutre, est devenue championne du monde du saut à la perche dimanche, à Doha (Qatar). Sacrée championne d’Europe à Zurich en 2014, elle a validé une barre à 4,95 m, ce qui constitue son nouveau record personnel ainsi que la meilleure performance de la saison ! Elle s’est imposée devant l’Américaine Sandi Morris (4,90 m) et la Grecque Katerina Stefanidi (4,85 m), tenante du titre et championne olympique 2016. 

La Chinoise Hong Liu a remporté le 20 km marche des Mondiaux-2019 de Doha, dans la nuit de dimanche à lundi. La recordwoman de la distance (1 h 24 min 38 sec en 2015) a terminé la course en 1h32:53 sec devant ses compatriotes Shenjie Qieyang (+ 17 sec) et Liujing Yang (+ 24 sec). À 32 ans, elle ajoute un 3e titre mondial à son incroyable palmarès avec ceux décrochés en 2011 et 2015, plus son titre olympique en 2016. 

La Sud-coréenne Mi Jung Hur a remporté dimanche le tournoi d’Indianapolis comptant pour le circuit professionnel féminin de golf appelé LPGA. Elle a rendu une carte de 267, soit 21 coups sous le par, devançant de quatre coups la Danoise Nanna Koerstz Madsen, et de six l’Américaine Marina Alex. Mi Jung Hur remporte à 29 ans son quatrième tournoi sur le circuit LPGA, le second cette saison après l’Open d’Écosse en août à Aberdeen. 

La Roumaine Simona Halep, ancienne N.1 mondiale du tennis féminin, a retrouvé le top 5 cette semaine, malgré son abandon au 3e tour du tournoi WTA de Wuhan pour des douleurs au dos. Elle gagne ainsi une place au détriment de la Canadienne Bianca Andreescu, désormais 6e au classement WTA. Lundi, toujours gênée au niveau du dos, Halep a été éliminée au deuxième tour à Pékin.