Like

La récap du week-end : Pauline Ferrand-Prévot s’offre un cinquième titre mondial !

Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

La Française Pauline Ferrand-Prévot a été sacrée championne du monde de VTT marathon dimanche à Grächen, en Suisse, au terme d’un parcours de 70 km et de 3.500m de dénivelé au total. À 27 ans, la Champenoise décroche son cinquième titre mondial en individuel, après avoir été titrée sur la route en 2014, en cyclo-cross en 2015, ainsi qu’en VTT cross-country en 2015 et en 2019, il y a tout juste trois semaines. 

La Japonaise Naomi Osaka a remporté dimanche le tournoi WTA d’Osaka, sa ville natale, en battant en finale la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (41e mondiale) deux sets (6-2, 6-3). Un retour aux sources bénéfique pour la N.4 mondiale qui n’avait plus joué depuis sa défaite en huitième de finale de l’US Open. Elle signe surtout sa première victoire depuis l’Open d’Australie en janvier.

L’Américaine Simone Biles s’est assurée dimanche de participer aux Mondiaux-2019 de gymnastique artistique – les 5emes consécutifs de sa carrière – en remportant le concours général individuel des sélections américaines à Sarasota, en Floride. La championne de 22 ans, invaincue au concours général depuis six ans toutes compétitions confondues, mènera le team USA lors de ces Mondiaux qui auront lieu à de Stuttgart du 4 au 13 octobre. Ils seront qualificatifs pour les JO de Tokyo 2020, où Biles tentera de conserver ses quatre titres olympiques (concours général, sol, saut et par équipes) et de glaner les deux qui lui ont échappés il y a quatre ans (poutre, barres asymétriques). 

Le relais 4x100m féminin tricolore a été repêché pour les Mondiaux-2019 d’athlétisme de Doha (27 septembre – 6 octobre) par la Fédération internationale (IAAF). Les Bleues, qui avaient échoué à se qualifier pour la compétition en mai dernier à Yokohama, ont bénéficié d’une invitation de dernière minute en raison de leur meilleur temps de la saison, réalisé le 5 juillet dernier à Lausanne (42 sec 93/100e). 

La Brésilienne Rafaela Silva, sacrée championne olympique de judo à Rio en 2016 (- 57kg), a annoncé vendredi avoir subi un contrôle antidopage positif. Ce dernier a eu lieu le 9 août dernier lors des Jeux Panaméricains – où elle s’est imposée – et a révélé des traces de fenotérol, un broncho-dilatateur utilisé notamment dans le traitement de l’asthme. Silva, qui a décroché le bronze dans la foulée aux Mondiaux-2019 de Tokyo, a clamé son innocence lors d’une conférence de presse. Elle a affirmé qu’une des hypothèses les plus probables était que la substance lui avait été transmise par un bébé, la fille d’une amie, qui fait usage de produits contre l’asthme. Par ailleurs, la championne olympique a précisé qu’elle avait été contrôlée le 29 août, à l’issue des Mondiaux, mais que l’échantillon n’avait pas accusé la présence de fenotérol. Pour l’heure, elle n’a pas été suspendue à titre provisoire. Ce cas rappelle celui de la nageuse brésilienne Etiene Medeiros, qui avait également été contrôlée positive au fenotérol en juin 2016, avant d’être innocentée quelques semaines plus tard et autorisée à participer aux JO-2016.

Deux semaines après sa demi-finale à Zhengzhou, Kristina Mladenovic a été éliminée dès son entrée au lice au tournoi WTA de Wuhan lundi. La semaine dernière, elle avait déjà été sortie au premier tour à Osaka. La Française de 25 ans, 52e joueuse mondiale, a été battue par la Croate Petra Martic (22e), en deux sets 6-2, 6-2. Cette dernière vient de signer sa cinquième victoire d’affilée face à Mladenovic, la dernière datant justement de Zhengzhou.