345 Views |  Like

La récap du week-end : légendes américaines

Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

INFO N.1 : Les footballeuses américaines ont été sacrées championnes du monde pour la deuxième fois d’affilée (la quatrième en tout !) dimanche, après leur victoire en finale de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2019 face aux Pays-Bas (2-0). Leur capitaine Megan Rapinoe a reçu le Ballon d’or Adidas de la meilleure joueuse de la compétition, ainsi que le Soulier d’or Adidas de la meilleure buteuse, devant sa compatriote Alex Morgan. Tout au long de cette Coupe du monde, les footballeuses américaines n’ont cessé de pulvériser les records de la compétition : 13 buts inscrits contre la Thaïlande en match de poule (dont 5 signés Alex Morgan !), plus large victoire de la compétition (13-0, toujours face à la Thaïlande), plus grand nombre de buts inscrits sur tout le tournoi avec 26 réalisations… 

INFO N.2 : La Française Cassandre Beaugrand a pris la médaille d’argent de la sixième étape des World Triathlon Series (WTS) samedi, à Hambourg (Allemagne). Sortie en tête des 750 m de natation, Beaugrand est restée dans un groupe d’une vingtaine de triathlètes sur les 20 km de cyclisme avant de livrer un beau combat en course à pied (5 km) face à la Britannique Non Stanford, 4e des Jeux olympiques de Rio-2016, qui s’impose finalement avec 7 secondes d’avance. À 22 ans, Cassandre Beaugrand est un grand espoir du triathlon tricolore. C’est la deuxième fois que la Française monte sur un podium du circuit mondial WTS ; la première fois c’était déjà à Hambourg, en 2018, où elle avait remporté l’or. En Allemagne, Cassandre Beaugrand a également remporté le titre mondial en relais mixte avec ses compatriotes Vincent Luis, Émilie Morier et Leo Bergère. L’équipe de France conserve donc sa couronnes acquise l’année dernière et assure sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo-2020. 

INFO N.3 : Les basketteuses françaises se sont largement inclinées en finale de l’EuroBasket 2019 face aux Espagnoles dimanche, en Serbie (86-66). C’est la quatrième fois d’affilée que les joueuses de Valérie Garnier manquent le titre européen d’un pouce… et la troisième fois qu’elles sont stoppées en finale par les joueuses ibériques. Comme en 2013, en 2015 et en 2017, les Bleues doivent se contenter de l’argent. La Serbie a pris le bronze. 

INFO N.4 : Battues par le Canada mardi (36-19), les rugbywomen françaises ont repris du poil de la bête samedi en remportant leur duel face aux Néo-Zélandaises championnes du monde en titre. Les joueuses d’Annick Hayraud se sont imposées 25-16 dans cette rencontre jouée à San Diego et comptant pour les Super Series (compétition amicale réunissant les cinq meilleures nations du monde). Les Bleues ont bénéficié du retour de Jessy Trémoulière, élue meilleure joueuse du monde en 2018. Cette dernière a marqué un essai et été très efficace en défense, la France ayant joué les 10 dernières minutes en infériorité numérique avec les exclusions temporaires de Pauline Bourdon (72e) et Gaëlle Hermet (73e). La France affrontera l’Angleterre ce mercredi, et les États-Unis dimanche.