291 Views |  Like

La récap du week-end : la République tchèque remporte la Fed Cup

Comme chaque lundi matin, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin des derniers jours dans la récap du week-end.

LES TOPS

TOP N.1 : La République tchèque a remporté dimanche à Prague l’édition 2018 de la Fed Cup en battant en finale les États-Unis, tenants du titre (3-0). Dans ce duel entre les deux meilleures équipes, c’est Katerina Siniakova qui a donné le point de la victoire aux Tchèques en battant Sofia Kenin 7-5, 5-7, 7-5 au terme d’un beau combat de 2 h 11. Samedi, Siniakova avait déjà battu l’Américaine Alison Riske 6-3, 7-6 (7/2), imitant sa compatriote Barbora Strycova tombeuse de Kenin 6-7 (5/7), 6-1, 6-4. La République tchèque remporte ainsi son sixième titre depuis 2011. Les joueuses de Petr Pala signent également leur troisième victoire sur l’équipe américaine, la plus titrée de l’histoire de la compétition (18 succès). Cette édition 2018 a été marquée par l’absence des meilleures joueuses des deux nations : Sloane Stephens (N.6), Madison Keys (N.16) et les soeurs Williams pour les USA ; Petra Kvitova malade (N.7) et Karolina Pliskova blessée (N.8) pour la République tchèque.

TOP N.2 : La Japonaise Rika Kihira a remporté samedi à Hiroshima le Trophée NHK comptant pour le Grand Prix ISU de patinage artistique. Cinquième à l’issue du programme court vendredi, la jeune patineuse de 16 ans a surclassé toutes les favorites en exécutant un programme libre exceptionnel samedi, avec notamment un triple axel, crédité de 154,72 points. Avec un total de 224,31 points, elle a devancé sa compatriote Satoko Miyahara en argent (219,47 points), dernière Japonaise à avoir remporté un Grand Prix en 2015 avant ce week-end, et la Russe Elizaveta Tuktamysheva en bronze (219,02 points).

TOP N.3 : Le Metz Handball, champion de France en titre, s’est qualifié pour le tour principal de la Ligue des Champions samedi en battant les Norvégiennes de Larvik chez elles 31-21. Les Messines affichent un bilan de trois victoires, un nul et une défaite. Elles disputeront la première place du groupe dimanche prochain aux Arènes (15h00), contre les Danoises d’Odense. Ce match sera important car tous les points gagnés au premier tour seront conservés pour la suite de la compétition ; remporter une dernière victoire permettrait donc aux Messines d’aborder le tour principal dans de meilleures conditions.

TOP N.4 : Les sabreuses françaises ont remporté l’étape d’ouverture de Coupe du monde 2018-2019 ce week-end à Orléans. Cécilia Berder, Manon Brunet, Charlotte Lembach et Caroline Queroli, sacrées championnes du monde l’été dernier à Wuxi (Chine), ont dominé les Russes championnes olympiques en titre, 45-43, confortant ainsi leur place de N.1 mondiales. Caroline Queroli termine le week-end orléanais avec deux médailles autour du cou puisqu’elle a également décroché le bronze en individuel. Les épéistes françaises (Laurence Épée, Auriane Malo, Marie-Florence Candassamy et Coraline Vitalis), doubles championnes d’Europe en titre, ont quant à elles pris la deuxième place à Tallinn (Estonie).

LES FLOPS

FLOP N.1 : L’équipe de France féminine de rugby à XV a perdu son premier match de la tournée de novembre vendredi soir au stade Mayol de Toulon. Les Bleues se sont inclinées 14-0 face aux Néo-Zélandaises après une première mi-temps rythmée et équilibrée entre les deux équipes. Les joueuses d’Annick Hayraud tenteront de prendre leur revanche sur les redoutables Blacks Ferns, championnes du monde en titre, le samedi 17 novembre, au stade des Alpes de Grenoble, pour le deuxième match de la tournée de novembre.

FLOP N.2 : Le Brest Bretagne Handball (BBH) a concédé le nul à domicile face aux Danoises de Copenhague samedi en Ligue des Champions (28-28). Déjà qualifiées pour le tour principal grâce à leur double victoire sur les Suédoises de Sävehof, les Brestoises perdent ici de précieux points pour la suite de la compétition, les résultats du tour préliminaire étant conservés. «Je suis en colère. On n’est pas assez discipliné pour gagner ce genre de match. Ce sont des petits détails qui font la différence en Ligue des Champions. Il est vraiment temps de grandir.», a commenté au micro de beIN Sports la championne du monde française et star du BBH, Allison Pineau. Troisième de son groupe avec 4 points, Brest terminera la première phase par un déplacement compliqué en Russie, chez le leader Rostov.


LA GOOD NEWS SPORT AU FÉMININ DE LA SEMAINE

La 16e édition du marathon de Beyrouth, qui avait lieu dimanche dernier sur les bords de la mer Méditerranée, a été marquée par une campagne de lutte contre le viol et les violences sexuelles faites aux femmes. Elle a été organisée par l’association libanaise Abaad (ONG) qui milite pour des condamnations en justice plus sévères contre les responsables de violences sexuelles et pour changer la perception de l’opinion publique qui stigmatise souvent la victime et lui fait porter la responsabilité du viol plutôt que de dénoncer l’agresseur. Des militantes de l’association ont pris place sur le parcours du marathon, au milieu des coureurs, en brandissant des pancartes aux slogans parlants : «Jugez le violeur, pas la victime» ou encore «Aujourd’hui, je ne vais pas courir, je vais conforter ceux qui m’ont fait porter le blâme». Une initiative appréciée par Maria, jeune marathonienne de 16 ans : «C’est très fort, en général les femmes ont honte d’adopter cette attitude, alors que c’est ce qu’il faut. Il faut dire que le criminel doit être jugé.», a commenté la jeune femme. Selon Abaad, une femme sur quatre au Liban a été victime d’une forme d’agression sexuelle, et seuls 38% des cas sont rapportés. Ce n’est qu’en août 2017, après une longue mobilisation citoyenne, que le pays a enfin abrogé un article décrié du code pénal qui permettait à un violeur d’échapper à une condamnation en épousant sa victime.