Like

La récap du week-end : Chloe Dygert, reine de la poursuite !

Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

L’Américaine Chloe Dygert a remporté la poursuite féminine individuelle des Championnats du monde 2020 de cyclisme sur piste samedi, à Berlin, en battant en finale l’Allemande Lisa Brennauer. La coureuse de 23 ans, quintuple championne du monde et vice-championne olympique en titre de la distance, a en prime signé un nouveau record du monde avec un chrono de 3 minutes 16,937 secondes. Elle avait déjà amélioré sa propre marque de référence lors des qualifications en 3 min 17,283 secondes (contre ses 3:20.060 établies aux Mondiaux-2018 d’Apeldoorn aux Pays-Bas). 

L’Allemande Emma Hinze s’est adjugée dimanche le titre en keirin, son troisième sacre de la compétition après la vitesse et la vitesse par équipes, en devançant la Sud-Coréenne Lee Hye-jin (argent) et l’Australienne Stephanie Morton (bronze). La course aux points a quant à elle été enlevée par la Britannique Elinor Barker ; tandis que l’Allemande Lea Sophie Friedrich s’est imposée sur le 500 m en contre-la-montre. 

Deux Françaises se sont également illustrées lors de ces Championnats du monde 2020 de cyclisme sur piste : il s’agit des jeunes Marie Le Net et Clara Copponi (20 et 21 ans) qui ont décroché l’argent sur l’américaine. Le duo tricolore a été devancé par les pisteuses néerlandaises tandis que l’Italie complète le podium.

La Française Charline Picon a remporté samedi à Sorrento, en Australie, la médaille d’argent de la « medal race » des Championnats du monde 2020 de planche à voile (RS:X). La tricolore de 35 ans, championne olympique en titre, a terminé derrière la Néerlandaise Lilian de Geus, déjà en or en 2018 et en bronze l’an passé, et devant l’Israélienne Noy Drihan. Une performance de bon augure pour Picon à moins de cinq mois des Jeux Olympiques de Tokyo-2020 (24 juillet-9août). 

View this post on Instagram

Vice championne du monde 🥈 On peut regarder devant sereinement … encore quelques mois pour élever mon niveau de jeu 😉👊💥 Une de mes plus belle remontada … au pied du mur mercredi, à la 10 ème place et loin en point …je n avais plus le choix que de sortir 3 journées quasi parfaite dans des conditions shifty où tout pouvait arriver ! Une belle medal race de 2 ème dans la petole et fort courant 👏 @liliandegeus for gold ! @kiranbadloe for gold and this amazing battle with @lifeofdorian !! Respect Bravo à @thomasgoyard pour sa médaille de bronze 🥉 Bravo à nos frenchies @_pierre.le.coq_ et @louis.giard toujours au top et aux nerfs solides 👊 Il va être temps de rentrer à la maison après ces 2 mois et demi à l autre bout du monde 🌍 Merci à tous pour les bonnes ondes 😘 📸 @franck Socha / @julbo

A post shared by Charline picon (@charlinepicon) on

En prenant la troisième place de l’étape d’Almaty (Kazakhstan) ce week-end, la Française Perrine Laffont a remporté la Coupe du monde de ski de bosses 2019-2020. Sur orbite depuis le début de la saison, l’Ariégeoise de 21 ans cumule en effet assez de points pour être sacrée à trois courses de la fin de la saison. Comme l’hiver dernier, c’est sur les bosses d’Almaty que la championne olympique en titre s’est assurée de son titre. Elle est montée sur la troisième marche du podium d’une épreuve parallèle remportée par l’Américaine Jaelin Kauf, devant l’Australienne Jakara Anthony. Perrine Laffont remporte donc son troisième globe de cristal de la spécialité. Mais avec les beaux résultats qu’elle collectionne cet hiver (7 victoires en 9 courses), la « bosseuse » pourrait également s’emparer cette saison du second gros globe de cristal de sa carrière, récompensant la plus régulière des skieuses acrobatiques (toutes disciplines confondues).

L’Autrichienne Nina Ortlieb a signé la première victoire de sa carrière en Coupe du monde de ski alpin samedi, en remportant le super-G de La Thuile, en Italie. La skieuse de 23 ans, fille de l’ancien champion de descente Patrick Ortlieb, a devancé d’1/100e la transalpine Federica Brignone qui fait un pas de plus vers le gros globe de cristal en l’absence de l’Américaine Mikaela Shiffrin, endeuillée par le décès brutal de son père. La skieuse italienne a d’ailleurs remporté la Coupe du monde de combiné dimanche, après l’annulation de celui prévu à La Thuile. Le Suissesse Corinne Suter complète le podium du super-G (+ 7/100e). 

La Bélarusse Aryna Sabalenka (13e joueuse mondiale) a remporté samedi le tournoi WTA de Doha en battant en finale la Tchèque Petra Kvitova (N.11). Elle s’est imposée en deux sets (6-3, 6-3) et 1h13 de jeu. À 21 ans, Sabalenka remporte son premier titre de la saison, le sixième de sa carrière. 

La Britannique Heather Watson s’est quant à elle imposée au tournoi WTA d’Acapulco (Mexique). La joueuse de 27 ans, 69e au classement WTA, a battu en finale la jeune Canadienne Leylah Fernandez (17 ans et 190e) en trois sets 6-4, 6-7 (6-8), 6-1. Watson glane ainsi son quatrième titre après ses succès à Monterrey (2016), Hobart (2015) et Osaka (2012).