Like

La récap du week-end : Ashleigh Barty se rassure avant l’Open d’Australie !

Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

Ashleigh Barty, actuelle N.1 du tennis mondial féminin, a fait le plein de confiance avant l’Open d’Australie 2020 en remportant ce week-end le tournoi WTA d’Adélaïde. L’Australienne de 23 ans s’est imposée chez elle, en finale, face à l’Ukrainienne Dayana Yastremska (N.24) – 6-2, 7-5 – et remporte le huitième titre de sa carrière. Éliminée dès son entrée en lice au tournoi de Brisbane la semaine dernière, ce nouveau trophée permet à Barty de se rassurer avant la première levée du Grand Chelem de la saison. 

La Kazakhe Elena Rybakina (30e joueuse mondiale) a remporté le tournoi WTA de Hobart ce samedi, en Australie. Elle a battu en finale la Chinoise Shuai Zhang (7-6 [9/7], 6-3) pour s’offrir, à 20 ans, le second titre de sa carrière après Bucarest en Roumanie l’été dernier. 

L’Italienne Federica Brignone et la Slovaque Petra Vlhova se sont partagées la victoire du slalom géant de Sestrières (Italie) samedi, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin. Les deux championnes ont réalisé exactement le même chrono à l’issue des deux manches de l’épreuve, à savoir 2 min 21 sec 15/100e (Brignone ayant été plus rapide sur le premier passage, Vlhova sur le second). Elles devancent d’un centième de seconde seulement l’Américaine Mikaela Shiffrin, leader au classement général de la Coupe du monde, toujours en quête d’une première victoire en 2020. 

La Norvégienne Tiril Eckhoff a remporté dimanche la poursuite de Ruhpolding, en Allemagne, comptant pour la Coupe du monde de biathlon 2019-2020. Impressionnante sur les skis comme à la carabine (19/20 au tir), la championne de 29 ans a confirmé sa domination sur le circuit cette saison, avec un 6e succès en huit courses. Elle a surtout devancé de plus de 46 secondes sa première poursuivante, la Slovaque Paulina Fialkova (2e), et de plus de 55 secondes la Suédoise Hanna Oeberg ! Les Françaises, quant à elles, sont passées à la trappe… La meilleure tricolore, Justine Braisaz, a terminé 11e (à plus d’1 minute 30, et avec 5 fautes à la carabine). 

La Française Clara Direz a signé la toute première victoire en Coupe du monde de ski alpin de sa carrière dimanche, en remportant le slalom géant parallèle de Sestrières, en Italie. La technicienne de 24 ans a réussi un parcours impeccable, éliminant sur sa route de très grandes championnes : l’Américaine Mikaela Shiffrin (triple tenante du Gros globe de cristal et leader au classement général), ou encore l’Italienne Marta Bassino, l’une des meilleures géantistes cette saison, qui termine 3e. En finale, la skieuse de Saisies (Savoie) a pris le meilleur sur l’Autrichienne Elisa Mörzinger pour remporter le premier slalom géant parallèle de l’histoire de la Coupe du monde féminine. Jusqu’à dimanche, Clara Direz ne comptait qu’un seul top-10 sur le circuit, avec sa 7e place fin-décembre, lors du slalom géant de Lienz (Autriche). 

Perturbée par la pluie, la première journée de l’Open d’Australie 2020 a quand même parmi à quelques joueuses du top 10 de se qualifier pour la suite de la compétition. Parmi elles, Serena Williams (N.9), qui n’a eu aucun mal à se défaire de la Russe Anastasia Potapova (90e joueuse mondiale) en moins d’une heure de jeu (6-0, 6-3). C’est également le cas de Noami Osaka. La tenante du titre à Melbourne s’est facilement débarrassée de la Tcheque Marie Bouzkova en deux sets (6-2, 6-4). Les choses ont été un peu plus compliquées pour Ashleigh Barty (N.1), qui a laissé échapper le premier set face à l’Ukrainienne Lesia Tsurenko (120e joueuse mondiale), avant de reprendre le dessus (5-7, 6-1, 6-1) et de poursuivre son aventure australienne.