590 Views |  Like

La pluie et Bacsinszky gênent Mladenovic

Le quart de finale de Kristina Mladenovic face à la Suissesse Timéa Bacsinszky à Roland-Garros a été interrompu à deux reprises par la pluie. La Française est menée 1 set à rien et a été “breakée” dans la deuxième manche.

Accès au direct

La Française Kristina Mladenovic affronte la Suissesse Timea Bacsinszky ce mardi porte d’Auteuil dans un quart de finale qui sent la poudre et qui s’annonce très explosif. Quatre mois après un match de Fed Cup perdu par la Française à Genève dans une atmosphère très particulière, la Nordiste ne veut pas entendre parler de revanche: ” Ce n’est pas l’état d’esprit. C’est assez négatif comme énergie”, dit-elle.

Ce match sera particulier entre deux joueuses qui ne s’apprécie pas forcément entre les deux. A
l’origine, un temps mort médical prit par Bacsinszky au milieu d’un
troisième set acharné, en février dernier comptant dans le troisième simple de Fed Cup. La Française avait accusé son adversaire de gagner du temps et de casser le rythme. Mardi après-midi, Kiki sera devant son public et pourra compter sur un court central plein à craquer. La tricolore sera soutenue comme face à l’espagnol Muguruza au tour suivant. L’occasion pour elle de prendre sa revanche et d’oublier ce mauvais souvenir. La Suissesse possède un jeu assez physique et puissant comme elle l’a montré face à Venus Williams en huitième de finale dimanche.

Cogneuse contre bagarreuse

Sur le plan sportif, cela s’annonce indécis. Gênée par des douleurs au dos au début du tournoi, passée au courage au premier (Jennifer Brady) et troisième tours (Shelby Rogers), Mladenovic a joué du bon tennis contre Muguruza en huitième. Sa confiance est au beau fixe, frisant l’euphorie.

Au classement, l’avantage est à la Française: 14e contre 31e. Mais la Suissesse, 28 ans le 8
juin, a perdu du terrain à cause d’une blessure au poignet qui l’a gênée à la fin de l’hiver. L’arrivée sur la terre battue de Roland-Garros qu’elle adore. La puissance aussi est du côté de la Nordiste, surtout en coup droit et au service.
Le jeu de Bacsinszky est composé de variations et d’un mental à toutes épreuves, comme elle l’a montré lors de sa victoire sur l’ainé des soeurs Williams.