241 Views |  Like

La justice suisse autorise provisoirement Caster Semenya a courir sur 800m

Si la justice suisse, saisie par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), a maintenu sa décision d’autoriser provisoirement Caster Semenya, elle n’aura tout de même pas le droit de participer au meeting Rabat, au Maroc.

La Cour suprême suisse maintient cette annonce, en rejetant, ce mercredi, l’appel de l‘IAAF, comme l’ont indiqué les avocats de la principale concernée. “La Cour a estimé que l’IAAF n’avait avancé aucun argument ou nouvel élément qui justifierait qu’elle remette en cause sa première décision (…) cela signifie que Caster reste autorisée jusqu’à nouvel ordre à participer sans aucune restriction à toutes compétition“. Pour rappel, le nouveau règlement de la Fédération internationale entré en vigueur le 8 mai dernier stipule que les athlètes présentant une “différence du développement sexuel“, ou les personnes hyperandrogènes, doivent suivre un traitement pour faire baisser un taux de testostérone, car cela serait un “avantage injuste dans la catégorie féminine“. Ainsi, ces athlètes doivent faire baisser leur taux de testostérone pendant 6 mois d’affilée avant une compétition du 400m au mile.

Interdiction de participer au meeting à Rabat.

Pour autant, les avocats de Caster Semenya ont annoncé ce jeudi que, malgré la décision de la justice suisse, elle s’est vue interdire, par le président de la Fédération marocaine d’athlétisme, de participer au 800m à Rabat, au Maroc, le 16 juin prochain. “Caster cherche à éclaircir les raisons de cette décision et exhorte l’IAAF à faire respecter par ses membres la loi et les décisions de la justice suisse“, ont-ils indiqué.