Like

La FFF se lance dans la professionnalisation des arbitres féminines

La Fédération française de football (FFF) lance un plan de professionnalisation des arbitres féminines d’élite destiné à « construire un arbitrage féminin de référence internationale ».

Déployé en différentes phases, il entrera en action à partir de la saison 2019-2020. Il prévoit une accentuation des moyens humains et matériels, un renforcement de leur préparation, ainsi qu’une évolution du dispositif d’indemnisation, afin « de leur assurer les meilleures conditions d’exercice ». Le groupe Élite sera constitué de 4 à 6 arbitres, dont les candidatures auront été retenues par la Commission fédérale des arbitres (CFA) et validées par le Comex. Un groupe d’arbitres-assistantes sera également mis en place. Toutes auront un contrat de prestation de service de 1 à 3 ans.

La préparation athlétique sera l’un des éléments clé de la professionnalisation. Le nombre annuel de rassemblements sera augmenté, pour passer de 2 à 6 stages (3 jours par stage), auxquels s’ajouteront 2 stages mixtes (avec les arbitres masculins). Elles bénéficieront des services d’un préparateur physique supplémentaire, d’un suivi médical avec des tests annuels au CNF Clairefontaine, et de l’encadrement d’un manager en arbitrage féminin.

Dans le cadre de leur contrat, les arbitres recevront une indemnité fixe mensuelle, qui s’ajoutera à leurs indemnités de match. L’ensemble des indemnités de match seront par ailleurs revues à la hausse dès la saison prochaine à tous les niveaux, y compris pour les arbitres non professionnelles.