366 Views |  Like

Hyperandrogénie – Caster Semenya : « L’IAAF m’a utilisée comme un rat de laboratoire »

Ce mardi, l’athlète sud-africaine a accusé la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) de s’être servie d’elle comme « rat de laboratoire ».

La double championne olympique du 800m accuse l’IAAF, à travers un communiqué, « d’avoir expérimenté sur elle un traitement hormonal destiné à réduire son taux de testostérone ». Depuis, la Fédération internationale exige aux athlètes hyperandrogènes comme Caster Semenya de prendre un traitement pour réduire leur taux de testostérone pendant 6 mois avant de concourir au niveau international du 400m au mile. En effet, pour l’IAAF, un taux de testostérone élevé « offre à ces athlètes un avantage injuste dans la catégorie féminine ».

Mais Caster Semenya n’est pas de cet avis. Et dans le communiqué, elle a déclaré : « L’IAAF m’a utilisée comme un rat de laboratoire dans le passé pour expérimenter la façon dont le traitement qu’ils voulaient me faire prendre abaisserait mon niveau de testostérone (…) Bien que ce traitement hormonal m’ait fait me sentir malade de façon constante, l’IAAF veut maintenant l’imposer à un degré encore plus élevé sans connaître les éventuels effets secondaires », dénonce Semenya. « Je n’autoriserai pas l’IAAF à m’utiliser moi et mon corps une nouvelle fois. »

Caster Semenya a fait appel devant le Tribunal fédéral suisse, qui a suspendu de façon provisoire l’application du règlement pour elle seulement. Il décidera du maintien de la suspension du règlement, après avoir entendu les arguments de l’IAAF. Il jugera ensuite l’affaire.