Like

Emmanuelle & Uhaina Joly, surfeuses de mère en fille !

Chez les Joly, le surf est une affaire de famille ! Trente ans après les premiers succès internationaux de sa mère Emmanuelle, la jeune Uhaina, 20 ans, prend la direction d’une carrière sur l’eau tout aussi prometteuse. Rencontre avec deux femmes qui ont la glisse dans le sang. 

Par Floriane Cantoro – Extrait du magazine WOMEN SPORTS N°18 d’octobre-novembre-décembre 2020. 

DANS LA FAMILLE JOLY, ON DEMANDE LA MÈRE : EMMANUELLE 

Lorsqu’elle découvre le surf à 16 ans, à la fin des années 80, après avoir acheté sa planche dans l’un des seuls surf-shops de la région de Bayonne à l’époque, Emmanuelle Joly est loin de se douter de la carrière qui l’attend. Non seulement elle détient l’un des plus beaux palmarès de la discipline en France (quatre titres nationaux, six titres européens, 4eme aux Championnats du monde, 14e mondiale chez les pros…), mais, en plus, la championne basque est considérée comme l’une des pionnières du surf féminin en Europe. Elle est surtout la première femme à s’être lancée dans l’aventure professionnelle en 1995, en allant démarcher ses propres sponsors. Aujourd’hui âgée de 49 ans, Emmanuelle consacre toujours autant de temps à sa passion. Quand elle n’est pas « personal surf coach » pour des clients désireux d’apprendre aux côtés de la meilleure, elle profite de sessions sur l’eau en famille, notamment avec sa digne héritière, Uhaina. 

DANS LA FAMILLE JOLY, ON DEMANDE LA FILLE : UHAINA 

Avec une maman icône du surf professionnel féminin et un prénom qui signifie « vague » en basque, était-il possible pour Uhaina Joly d’échapper à son destin de surfeuse ? « Sans doute », vous répondra-t-elle, car son frère aîné, lui, ne s’est pas engagé dans cette voie. Mais quand on sait qu’il s’appelle Haize (le « vent », en basque) et qu’il est pilote aéronaval, on se dit qu’Emmanuelle, finalement, avait bien anticipé la vocation de ses enfants. Chacun son élément, chacun son terrain de jeu. Pour Uhaina, ce sera l’océan. 

Emmanuelle & Uhaina Joly sont mère et fille, et toutes les deux surfeuses. C'est Emmanuelle qui a transmis sa passion de la glisse à Uhaina.
Aujourd’hui, mère et fille se régalent à surfer ensemble, à dénicher les plus beaux spots et à glisser sur les plus belles vagues. (Photo DR/.)

La petite blondinette n’a que 4 ans lorsqu’elle monte sur une planche de surf pour la première fois, et 10 ans quand elle commence à montrer un intérêt certain pour la discipline. Aujourd’hui, avec déjà un titre de championne de France de surf Open (2017) et plusieurs médailles mondiales décrochées chez les Juniors, Uhaina semble plus que jamais sur les traces de sa maman ! La saison prochaine (si la Covid-19 le permet…), elle visera les compétitions WQS, étapes tremplins pour accéder plus tard au fameux WCT, le World Championship Tour, soit le plus haut niveau du surf mondial

LA FAMILLE JOLY : UN TANDEM FÉMININ AQUATIQUE UNIQUE

Mère et fille surfent ensemble depuis des années. À Biarritz d’abord, leur ville d’origine, puis rapidement aux quatre coins du monde. « Quand Uhaina était petite, je les embarquais elle et son frère au soleil pendant les trois mois d’hiver, et je leur faisais l’école à la maison », explique Emmanuelle. Le surf n’était jamais bien loin : dans les loisirs, l’éducation, l’art de vivre… ce qui a fini par plonger Uhaina, tête la première, dans la même passion que sa mère. À 14 ans, la jeune fille commence à envisager le surf comme un vrai avenir. Pour mettre toutes les chances de son côté et suivre le tour Pro Junior à l’étranger, elle n’hésite pas à s’inscrire au CNED (cours par correspondance) jusqu’au bac. A cette époque, Uhaina l’adolescente partage son temps entre la maison et l’océan. Et c’est Emmanuelle, sa maman, qui la coache. « Ce n’était pas une situation facile à gérer pour elle, explique-t-elle. Elle me disait sans cesse : « Mais maman, tu es toujours avec moi ! Même à l’eau, je ne peux pas être tranquille! » (rires) ». Aujourd’hui, les deux femmes plaisantent de cette situation car Uhaina s’est trouvée un nouveau professeur de surf depuis quatre ans (ce qui n’empêche pas Emmanuelle de lui donner des conseils, comme une ancienne surfeuse pro pourrait le faire, mais aussi et surtout, comme une maman). « On s’entend bien ce n’est pas le problème, commente Uhaina, aujourd’hui âgée de 20 ans. Mais c’est vrai que c’est difficile d’avoir sa maman en tant que coach ; je voyais bien que je l’écoutais moins qu’une personne extérieure, que je faisais moins attention à ce qu’elle me disait ».

Aujourd’hui, mère et fille se régalent à surfer ensemble, à dénicher les plus beaux spots et à glisser sur les plus belles vagues. « C’est fantastique de partager ma passion avec mes enfants, notamment avec Uhaina qui est sur la même voie que moi », savoure Emmanuelle. A condition toutefois qu’elle ne change pas de branche ! En effet, depuis peu, sa fille s’est dénichée une nouvelle affection pour le… parachutisme. Mais avec un grand frère pilote, la surfeuse basque n’est pas trop dépaysée. On vous le disait : chez les Joly, la passion est une affaire de famille ! 

Emmanuelle & Uhaina Joly sont mère et fille, et toutes les deux surfeuses. C'est Emmanuelle qui a transmis sa passion de la glisse à Uhaina.
(Photo DR/.)