Like

EHF Euro 2018 : les Bleues championnes d’Europe, une première !

L’Équipe de France a remporté le Championnat d’Europe de handball (EHF Euro 2018) organisé dans l’Hexagone en battant la Russie 24-21 en finale dimanche soir, à l’AccorHotels Arena de Paris-Bercy. Un an après leur sacre au Mondial, les Bleues envoient un signal fort pour les JO de Tokyo-2020.

Les handballeuses françaises ont été sacrées championnes d’Europe pour la première fois de leur histoire dimanche soir, à l’AccorHotels Arena de Paris-Bercy, en battant la Russie en finale de l’EHF Euro 2018 organisé en France (24-21).

L’affiche ne pouvait pas être plus belle : les championnes du monde face aux championnes olympiques. Et ce choc de très haut-niveau a tenu toutes ses promesses. Très accroché en première mi-temps, c’est finalement un fait de jeu survenu en seconde période qui a sans doute fait basculer la rencontre : le carton rouge reçu par Allison Pineau à la 36e minute, accusée d’avoir visé la tête de la gardienne russe sur un pénalty, ce qui est formellement interdit en handball. L’incident, contesté par le sélectionneur des Bleues Olivier Krumbholz qui n’est « pas du tout d’accord avec la décision » du duo d’arbitres danoises, a eu le don d’exciter les 14.060 spectateurs de Bercy, tous acquis à la cause tricolore. « La réaction du public et des filles, ça nous a donné une force incroyable. Défensivement, on s’est complètement libéré et on s’est multiplié en défense. Par moments, on n’était pas cinq mais sept, et quand elles étaient six, ce était pas six mais huit », a apprécié le coach français.

Il n’en fallait pas plus aux coéquipières de Siraba Dembélé-Pavlovic, en tête depuis le début de la rencontre, pour creuser un écart de trois buts d’avance et le maintenir jusqu’au coup de sifflet final.

Les Françaises prennent ainsi une belle revanche sur le match pour la médaille d’or des Jeux olympiques de Rio-2016 perdu contre les Russes. Attendues au tournant, elles prouvent aussi qu’elles forment une belle équipe capable de surmonter la pression, après un départ de compétition raté il y a quinze jours à Nancy (face à ces mêmes Russes d’ailleurs!).

En route pour les JO de Tokyo-2020

Les Bleues sont montées en puissance tout au long de la compétition et ont surtout montré un nouvel atout dans leur jeu : l’attaque. Reconnue pour avoir la meilleure défense du monde, l’équipe de France s’est dévoilée offensivement au cours de cet Euro à domicile. Les fruits d’un profond travail réalisé à l’entraînement et à l’explosion de certaines joueuses comme l’arrière Estelle Nze-Minko, meilleure buteuse des Bleues (38 réalisations), et la confirmation d’autres jeunes talent tels qu’Orlane Kanor (21 ans, 17 buts). Dans ce tournoi, la France trône en tête des équipes les plus efficaces au tir avec 65% de réussite. Elle a marqué le nombre respectable de 217 buts au total, soit 27 par match.

Des progrès qui sont de bon augure pour la suite : le Mondial-2019 au Japon, mais surtout les Jeux olympiques de Tokyo-2020 où les Bleues sont d’office qualifiées grâce à leur nouveau titre de championnes d’Europe. Leur ticket en poche 18 mois à l’avance, elles vont pouvoir s’y préparer tranquillement. « Celui qui se qualifie en premier finit souvent champion olympique », annonce Krumbholz. À la tête de l’équipe de France de 1998 à 2013 (remercié pour faute de résultats), puis de nouveau depuis 2015, le Messin de 60 ans est sur une série de 4 médailles en 4 compétitions avec les Femmes de Défis après l’argent des JO de Rio, le bronze à l’Euro-2016 et l’or au Mondial-2017.

Euro : Ces Bleues sont immenses !

Estelle Nze Minko : “C’est magique une fois de plus ! On ne s’en lasse pas !”

Olivier Krumbholz : “L’événement le plus incroyable de ma carrière”

Alexandra Lacrabère : “C’est fou ce qu’on a fait !”

Manon Houette : “Nous sommes une bande de potes, je pense que ça se voit”