Like

Caster Semenaya, championne d’Afrique du Sud du 5000 m, dénonce des règles destinées à la « ralentir »

Championne olympique du 800 m, Caster Semenya a remporté, ce jeudi, le titre de championne d’Afrique du Sud du 5000 m. Une victoire qui survient à quelques jours de la décision du Tribunal arbitral du sport, relative aux athlètes féminines produisant naturellement beaucoup de testostérone.

C’était la deuxième course de sa carrière en 5 000m. Pourtant, Semenya a bouclé le parcours en 16 minutes, 5 secondes, et 67/100ème. Ce n’est pas la première fois que l’athlète sud-africaine de 28 ans termine facilement une course de ce genre, puisque cela a déjà été le cas sur 1500mètres auparavant. Alors qu’elle ne s’est pas adressée à la presse après son succès, le Tribunal Arbitral du Sport doit lui se prononcer la semaine prochaine sur son cas. En effet, Semenya souhaite faire annuler un nouveau règlement de la Fédération internationale d’athlétisme, imposant aux femmes hyperandrogènes de faire baisser, par le biais de médicaments, leur taux de testostérone pour participer aux épreuves internationales du 400m.

Triple championne du monde (2009, 2011, 2017) et double championne olympique du 800 m (2012, 2016), Caster Semenya assure être « incontestablement une femme » et dénonce des règles destinées, selon elle, à la « ralentir ».