Like

À la rencontre de Justine Hutteau, entrepreneure 2.0 (Respire)

Fin 2016, lorsqu’elle s’est lancée dans une thèse en marketing sur le comportement des coureurs et leurs motivations, Justine Hutteau ne se doutait pas que ce travail – qui durerait plus d’un an et demi – changerait sa vie. Non seulement il lui ferait découvrir les mondes du running et des réseaux sociaux mais, en plus, il lui ouvrirait les portes de l’entreprenariat.  Aujourd’hui, la jeune femme de 25 ans est en effet patronne de sa propre entreprise de cosmétiques naturels appelée « Respire », lancée en 2018 avec un déodorant éponyme clean et efficace ! Rencontre. 

Par Floriane Cantoro
Extrait du magazine WOMEN SPORTS N.15 de janvier-février-mars 2020

Pour bien comprendre cette success-story, un petit flashback s’impose. Tout commence fin 2016. Alors étudiante à HEC Montreal, Justine choisit comme sujet de thèse : « Pourquoi les gens courent et se motivent à travers les réseaux sociaux ? ». « Mes parents et ma soeur venaient de courir leur premier marathon et je ne comprenais pas comment c’était possible de courir 42km…! », se souvient-elle. Elle passe de la théorie à la pratique et ouvre un compte Instagram dédié au partage de ses entraînements (@Just_in_Run, devenu depuis @justinehutteau). Les retours sont inattendus et l’étudiante se surprend elle-même. « En l’espace d’un mois, le running est devenu une véritable passion ! » Elle engrange les kilomètres et court son premier marathon moins d’un an plus tard. 

Tout va pour le mieux dans la vie de la nouvelle « micro-influenceuse » jusqu’à ce qu’on lui diagnostique une tumeur bénigne à la poitrine en janvier 2018. Les médecins la mettent en garde sur la nocivité de certains cosmétiques notamment le déodorant, parmi les produits d’hygiène les plus utilisés au quotidien. « Quand j’ai regardé la composition de mon déo, j’ai découvert que la moitié des ingrédients étaient controversés ou même dangereux. » Pour Justine, très sportive, qui dégaine cet allié anti-transpiration plusieurs fois par jour, pas question de continuer avec ce produit toxique ! Elle décide de troquer son déo habituel pour un nouveau produit plus sain, mais ne trouve pas satisfaction sur le marché. Il ne lui en fallait pas plus pour lancer son entreprise. « Étant issue d’une famille d’entrepreneurs, j’ai toujours su qu’un jour je lancerais ma boîte ; mais je n’étais pas forcément branchée cosmétiques ni même à l’affût d’une idée. La tumeur a été un élément déclencheur. » 

Rencontre avec Justine Hutteau, la patronne des cosmétiques naturels Respire, une marque lancée en 2018 avec un déodorant devenu star des réseaux sociaux !

En grande sportive qu’elle est, Justine Hutteau voulait créer un déodorant clean (certes), mais aussi efficace bien sûr ! (© Respire)

Un déo clean et efficace co-créé avec la communauté  

Elle s’associe avec Thomas Meheut, ancien étudiant d’HEC Paris. Ensemble, ils rencontrent Véronique, docteur en pharmacie en Bretagne, qui accepte de les accompagner dans leur projet. « On a dû repartir de zéro pour sélectionner les ingrédients naturels nécessaires à la composition d’un déo pour qu’il soit à la fois clean et efficace », explique Justine. Neuf mois plus tard, la formule est trouvée (ndlr, elle obtient une note de 93/100 sur l’application Yuka).

Les deux co-fondateurs se divisent les tâches : Thomas s’occupe de la partie opérationnelle tandis que Justine, habile sur les réseaux sociaux, prend en charge la communication. Et, pour ce faire, quoi de mieux que d’utiliser la communauté digitale qu’elle s’est créée pendant sa thèse, aujourd’hui riche de presque 50.000 followers ? Elle ouvre donc le « Respire Club », une conversation WhatApps qui lui permet de rencontrer ses abonnés et ainsi jauger leur intérêt et attentes de consommateurs. « J’ai vraiment le sentiment d’avoir co-crée le produit avec la communauté, reconnaît Justine. C’est eux qui nous ont donné l’idée de faire des déos petits formats pour les voyages. » Encore une fois, c’est à sa communauté qu’elle fait appel pour lancer la première production de « Respire » en choisissant le crowdfunding. Après trois mois de campagne sur Ulule, l’objectif affiché de 300 pré-ventes est largement dépassé : ce sont en effet 21.018 déodorants qui ont été commandés, pour un montant total de plus de 200.000€. « On a dépensé zéro en marketing : tout s’est fait sur les réseaux sociaux. »

Des produits « made in France » toujours plus écolos ! 

Ensuite, tout s’enchaîne très vite ! En mai 2019, les pré-commandes sont livrées, le site internet respire.co est mis en ligne avec possibilité d’achat. Justine n’en revient pas : « Je n’ai jamais vu autant de déodorants sur Instagram ! C’est cool de rendre ce produit fun et sexy. »

Entre temps, les deux entrepreneurs signent leurs premiers contrats de distribution avec de grandes enseignes directement venues les chercher sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, on trouve « Respire » chez les géants Monoprix et Sephora, avec notamment un parfum exclusif à la marque du groupe LVMH – la fleur d’oranger – en plus des senteurs thé vert et citron bergamote. Le petit déo naturel est aussi présent dans les rayons de Parashop et des pharmacies Well&Well. « La formule ayant été développée par une docteur en pharmacie, on est super fiers de pouvoir vendre nos produits dans des endroits dédiés à la santé et au bien-être ! », s’enthousiasme Justine. 

Rencontre avec Justine Hutteau, la patronne des cosmétiques naturels Respire, une marque lancée en 2018 avec un déodorant devenu star des réseaux sociaux !

Respire a signé des contrats de distribution avec de nombreuses grandes enseignes en France, notamment Sephora, qui jouit en prime d’un parfum exclusif à ses magasins : la fleur d’oranger. (© Respire)

Depuis son lancement il y a un peu plus d’un an, l’offre de l’entreprise de cosmétiques naturels s’est considérablement développée. Parmi les nouveaux produits stars de la marque, on compte une game de shampooing et de savon solides (sans emballages donc) et des éco-recharges pour les déodorants élaborées en plastique 100% recyclé. « Ça évite de racheter un nouveau stick à bille à chaque fois », se félicite sa fondatrice. 

Récemment, la marque a emménagé dans la « Maison Respire », un bureau pour la douzaine de salariés de l’équipe, mais aussi un showroom pour accueillir la communauté. Des talks et des cours de sport seront notamment organisés afin de faire vivre le message de la marque : « Your body is magic, take care of it. »