Like

La récap du week-end : Alina Zagitova enrichit sa collection de titres

Comme chaque lundi, la rédaction de WOMEN SPORTS vous fait (re)découvrir les résultats du sport au féminin de ces derniers jours dans la récap du week-end.

LES TOPS 

TOP N.1 : La Russe Alina Zagitova, 16 ans, a été sacrée championne du monde de patinage artistique pour la première fois de sa jeune carrière vendredi à Saitama, au Japon. Avec un total de 237,50 points, elle a devancé sa camarade d’entraînement à Moscou, la Kazakhe Elizabet Tursynbaeva (224,76 pts) qui, à 19 ans, entre dans l’histoire de son sport en devenant la première patineuse à réussir un quadruple saut en compétition internationale senior. La Russe Evgenia Medvedeva (19 ans), vice-championne olympique et double championne du monde (2016, 2017) complète le podium avec 223,80 points. Zagitova, qui fêtera ses 17 ans en mai prochain, a d’ores et déjà gagné tous les titres les plus prestigieux du patinage artistique : le titre olympique (2018), le titre mondial (2019), le titre européen (2018) et la finale du Grand Prix (2018).

TOP N.2 : L’Italienne Dorothea Wierer a remporté dimanche le premier gros globe de cristal de sa carrière à l’issue de la mass-start d’Oslo, dernière épreuve de la Coupe du monde de biathlon. Elle n’a fini que 12e de la course remportée par la Suédoise Hanna Oeberg, mais sa principale rivale pour le titre de meilleure biathlète de la saison – sa compatriote Lisa Vittozzi – n’a pas su en profiter (11e), elle qui avait déjà craqué lors du sprint jeudi (68e). À 28 ans, Wierer termine incontestablement la meilleure saison de sa carrière, également marquée par le petit globe de cristal de la poursuite et un premier titre de championne du monde de la mass-start au début du mois à Östersund. 

TOP N.3 : La Néerlandaise Marianne Vos (CCC-Liv) a remporté dimanche, dans la province de Varese au nord de la Lombardie, la 44e édition du Trophée Alfredo Binda, troisième étape de l’UCI World Tour féminin 2019. Elle a bouclé les 131 kilomètres de course en 3 h 27 min 03 sec, devançant au sprint un groupe de huit coureuses. L’Australienne Amanda Spratt (Mitchelton-Scott) et la Danoise Cecilie Uttrup Ludwig (Bigla Pro Cycling) complètent le podium. Vos remporte cette course pour la quatrième fois de sa carrière après ses succès de 2009, 2010 et 2012.

TOP N.4 : Les sabreuses françaises n’en finissent plus d’impressionner ! Cécilia Berder, Manon Brunet, Charlotte Lembach et Caroline Queroli ont en effet remporté leur quatrième succès d’affilée en Coupe du monde (le cinquième depuis juillet 2018) en s’imposant en finale contre la Russie dimanche à Sint-Niklass (Belgique). Mené 40-32 avant le dernier relais, le quatuor français a été sauvé par une énorme performance de Manon Brunet contre Sofia Velikaya (13-3), vice-championne olympique à Londres en 2012 puis à Rio en 2016, pour finalement remporter la rencontre 45-43. Les Françaises, championnes du monde en titre, poursuivent donc leur série d’invincibilité après leurs victoires aux Mondiaux-2018 à Wuxi (Chine) en juillet, puis en Coupe du monde à Orléans (novembre), Salt Lake City (janvier) et Athènes (mars). Manon Brunet, 23 ans, a également signé son quatrième succès en Coupe du monde en s’imposant en finale dans l’épreuve individuelle contre la Russe Olga Nikitina (15-14). Pour atteindre la finale, la sabreuse d’Orléans avait éliminé en huitièmes l’Ukrainienne Olga Kharlan, triple championne du monde et double médaillée de bronze olympique, et la championne olympique en titre, la Russe Yana Egorian, en demies. L’escrime tricolore a également brillé à des milliers de kilomètres de Sint-Niklass, à Chengdu en Chine, avec la victoire à l’épée d’Hélène Ngom. La Française de 25 ans a remporté son premier succès en Coupe du monde en s’imposant en finale 15-12 contre l’italienne Rossella Fiamingo, double championne du monde 2014 et 2015 et vice-championne olympique en 2016 à Rio. 

TOP N.4 : Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont été sacrés champions du monde de patinage artistique en danse sur glace pour la quatrième fois de leur jeune et brillantissime carrière samedi à Saitama, au Japon. La paire tricolore, vice-championne olympique et quintuple championne d’Europe, a récolté un score record de 222,65 points pour s’imposer devant les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov (211,76 points) et les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue, leurs partenaires d’entraînement à Montréal (210, points). À seulement 23 et 24 ans, Papadakis et Cizeron rejoignent dans l’histoire du patinage français Andrée et Pierre Brunet, seuls patineurs titrés autant de fois avant eux, en couples (1926, 1928, 1930 et 1932). Dans les annales de la danse sur glace, le duo formé il y a presque 15 ans à Clermont-Ferrand devient le septième tandem quatre fois médaillé d’or mondial et se rapproche à deux unités du record de sacres détenu par les Soviétiques Lyudmila Pakhomova et Alexandr Gorshkov (6 titres dans les années 1970).  

TOP N.5 : La golfeuse sud-coréenne Ko Jin-young a remporté dimanche sur le parcours du Wildfire Golf Club de Phoenix la Founders Cup. Elle s’est imposée au final avec un coup d’avance sur un quatuor de joueuses : la leader chinoise Liu Yu, l’Espagnole Carlotta Ciganda et les soeurs américaines Jessica et Nelly Korda. Ko remporte ici son 3e titre sur le circuit professionnel de golf féminin (LPGA), après ses victoires au KEB Hana Bank Championship en 2017 et à l’Open d’Australie en 2018. 

TOP N.6 : Perrine Laffont, championne olympique de ski de bosses et double vainqueure de la Coupe du monde, a clôturé son incroyable hiver sur deux nouveaux titres aux Championnats de France qui avaient lieu à Tignes ce week-end. La skieuse d’Ariège, 20 ans, s’est d’abord imposée sur les épreuves single samedi, devant la Plagnarde Fantine Degroote (17 ans) et la jeune Pyrénéenne Zoe Monty (15 ans), avant de doubler la mise le lendemain en bosses parallèles (devant Fantine Degroote et Laly Gibello). 

LES FLOPS 

FLOP N.1 : Les handballeuses françaises, championnes d’Europe en titre, n’ont pas vraiment brillé pour la dernière étape de Golden League de la saison… Les joueuses d’Olivier Krumbholz ont en effet enregistré deux défaites pour une seule victoire. Tout avait pourtant bien commencé pour les Bleues qui s’étaient largement imposées face à la Roumanie jeudi à Clermont-Ferrand (28-18). Mais elles ont ensuite plié face au Danemark (25-22) samedi, puis de nouveau face à la Norvège (24-22) dimanche à Boulazac, en Dordogne. L’équipe de France était privée de plusieurs joueuses titulaires pour cette compétition sans enjeu, notamment la gardienne Amandine Leynaud, la demi-centre Grâce Zaadi et l’arrière Camille Ayglon-Saurina. Le prochain grand événement du handball féminin sera le Mondial-2019 ; il aura lieu en décembre au Japon où la France défendra son titre acquis en 2017. 

FLOP N.2 : Naomi Osaka, N.1 du tennis mondial féminin, a chuté dès le 3e tour du tournoi WTA de Miami samedi. La Japonaise de 21 ans, lauréate de deux derniers tournois du Grand Chelem (US Open 2018 et Open d’Australie 2019) s’est fait surprendre par la Taïwanaise Su-wei Hsieh, 27e joueuse mondiale, e trois sets 4-6, 7-6 (7/4), 6-3). Depuis son titre à Melbourne en janvier dernier, le bilan d’Osaka qui a changé d’entraîneur, est décevant. Avant sa défaite prématurée en Floride, elle avait déjà été éliminée dès les huitièmes de finale à Indian Wells, et avait perdu d’entrée à Dubaï.