1059 Views |  Like

Ministre des Sports, un job plutôt féminin…

Sous la Vème République, neuf femmes ont été placées à la tête des sports : huit ministres et une secrétaire d’État. Ne nous réjouissons pas trop vite de ce chiffre. Tentative de parité oblige, on réserve souvent à une femme le ministère des Sports qui est, hélas, le plus petit des ministères…

A la Une - Edwige AviceEDWIGE AVICE

FONCTION : ministre déléguée à la Jeunesse et aux Sports auprès du ministre du Temps libre, André Henry (tutelle), puis ministre déléguée au Temps libre, à la Jeunesse et aux Sports (plein exercice) sous les gouvernements Pierre Mauroy I, II et III.
EXERCICE : de mai 1981 à mars 1983 puis de mars 1983 à juillet 1984.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : Parti socialiste.
PRINCIPALE MESURE : la loi dite « Avice » du 16 juillet 1984 relative à l’organisation et à la promotion des Activités physiques et sportives (APS) par les fédérations en charge d’assurer la formation de leurs cadres bénévoles et de délivrer les titres fédéraux.

A la Une - Frédérique BredinFRÉDÉRIQUE BREDIN

FONCTION : ministre de la Jeunesse et des Sports sous les gouvernements d’Édith Cresson et de Pierre Bérégovoy.
EXERCICE : de mai 1991 à mars 1993.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : Parti socialiste.
PRINCIPALE MESURE : la loi dite « Bredin » du 13 juillet 1992 qui renforce la sécurité des usagers lors de manifestations sportives, préserve l’éthique du sport et met en place une protection sociale et fiscale pour les sportifs de haut niveau.

A la Une - Michèle Alliot-MarieMICHÈLE ALLIOT-MARIE

FONCTION : ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement d’Édouard Balladur.
EXERCICE : de mars 1993 à mai 1995.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : UMP (aujourd’hui Les Républicains).
PRINCIPALE MESURE : la loi dite « Alliot-Marie » du 6 décembre 1993 relative à la sécurité des manifestations sportives qui vise à lutter contre le hooliganisme, à dissuader les supporters en créant des infractions pénales, en alourdissant les peines existantes ainsi qu’en ordonnant la présence de stadiers lors de manifestations d’envergure.

A la Une - Marie-George BuffetMARIE-GEORGE BUFFET

FONCTION : ministre de la Jeunesse et des Sports sous le gouvernement de Lionel Jospin.
EXERCICE : de juin 1997 à mai 2002 (exercice le plus long des ministres femmes).
ÉTIQUETTE POLITIQUE : Parti Communiste Français.
PRINCIPALE MESURE : la loi dite « Buffet » du 23 mars 1999 relative à la protection de la santé des sportifs et à la lutte contre le dopage qui a créé le Conseil de prévention et de lutte contre le dopage, ancêtre de l’actuelle Agence Française de Lutte contre le Dopage.

 

A la Une - Roselyne BachelotROSELYNE BACHELOT

FONCTION : ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports des gouvernements François Fillon I et II.
EXERCICE : de mai 2007 à novembre 2010.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : UMP.
PRINCIPALES MESURES : les lois du 3 juillet 2008 relative à la lutte contre le trafic de produits dopants et du 9 juin 2010 qui encadre la profession d’agent sportif.

 

A la Une - Rama YadeRAMA YADE

FONCTION : secrétaire d’État chargée des Sports sous la tutelle du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports de Roselyne Bachelot du gouvernement François Fillon II.
EXERCICE : de juin 2009 à novembre 2010.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : UMP (puis Parti Radical et aujourd’hui UDI).
PRINCIPALE MESURE : elle s’est principalement saisie des questions d’éthique face aux dérives du sport : les violences, le racisme, l’homophobie…

 

A la Une - Chantal JouannoCHANTAL JOUANNO

FONCTION : ministre des Sports sous le gouvernement François Fillon III.
EXERCICE : de novembre 2010 à septembre 2011.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : UMP (aujourd’hui UDI).
PRINCIPALE MESURE : elle a mis en place l’Assemblée du sport qui a pour mission de « fixer les priorités nationales de la politique sportive, de définir clairement les responsabilités des différents acteurs, puis de les suivre dans la durée ».

 

A la Une - Valérie FourneyronVALÉRIE FOURNEYRON

FONCTION : ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative sous les gouvernements Jean-Marc Ayrault I et II.
EXERCICE : de mai 2012 à mars 2014.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : Parti socialiste.
PRINCIPALE MESURE : Médecin de formation, elle s’est emparée des problématiques du dopage et du sport-santé. Sur cette dernière thématique, ses travaux ont abouti en 2017, bien après le terme de son mandat, à la loi instaurant le « sport sur ordonnance ».

A la Une - Najat Vallaud-BelkacemNAJAT VALLAUD-BELKACEM

FONCTION : ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports sous le gouvernement Manuel Valls I.
EXERCICE : d’avril à août 2014.
ÉTIQUETTE POLITIQUE : Parti socialiste.
PRINCIPALE MESURE : la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, « premier texte de loi à aborder l’égalité entre les hommes et les femmes dans toutes ses dimensions ».

Partagez cet article Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Tags

#Politique