171 Views |  Like

Les tops/flops de la semaine : Les handballeuses battues d’entrée… mais avec Pineau dans leur rang !

Découvrez les tops et les flops du sport au féminin de la semaine.

Alors qu’elles avaient terminé leur préparation invaincues, les handballeuses françaises se sont inclinées dès leur premier match du Mondial 2017 face à la Slovénie samedi en Allemagne (24 à 23). Un coup dur d’entrée pour les joueuses d’Olivier Krumbholz, vice-championnes olympiques en titre. Heureusement, elles ont réussi à rebondir en remportant leur duel face à l’Angola le lendemain (26-19). Pour leur prochain match, les Bleues rencontreront le Paraguay mardi 5 décembre (18h00 sur BeINSports), un adversaire normalement à leur portée

Cinq nouvelles athlètes russes ont été épinglées pour dopage cette semaine et sanctionnées par le Comité international Olympique (CIO) – à vie pour trois d’entre elles – après la réanalyses d’échantillons prélevés lors des Jeux Olympiques d’été de Londres en 2012 et ceux d’hiver de Sotchi en 2014. Ces athlètes sont : Yuliya Gushchina, 15e du 400 m et en argent sur le relais 4 x 100 m (déjà disqualifié en février dernier après la suspension pour dopage de sa compatriote Antonina Krivoshapka), Anna Nazarova (5e du saut en longueur à Londres), les fondeuses Yulia Tchekaleva (11e du 10 km classique et 6e du relais féminin) et Anastasia Dotsenko (22e du sprint et 6e du relais par équipe) et, enfin, la biathlète Olga Zaïtseva, en argent sur le relais féminin derrière l’Ukraine (déjà disqualifié en raison du dopage de ses coéquipières : Yana Romanov et Olga Vilukhina). Ces trois dernières sanctions portent à 25 le nombre d’athlètes russes disqualifiés pour les JO de Sotchi dans le cadre du scandale de dopage institutionnel en Russie.

« Je veux vraiment bien débuter à Lake Louise et poursuivre, j’espère, sur cette lancée durant tout l’hiver », confiait Lindsey Vonn au quotidien américain Vail Daily mi-novembre. Cela ne s’est pourtant pas tout à fait passé comme prévu pour l’Américaine de 33 ans… Victime d’une énième chute spectaculaire, heureusement sans gravité, lors de la première descente organisée dans les Rocheuses canadiennes, la skieuse aux 77 victoires en Coupe du monde n’a pas augmenté son nombre de succès à Lake Louise comme elle l’ambitionnait. Le lendemain, elle n’a pris que la 12e place de la seconde descente, remportée par sa compatriote Mikaela Shiffrin, de 11 ans sa cadette, reine du slalom et redoutable sur le géant. Une fois de plus, Vonn aura été victime de sa propre vitesse…

À l’inverse, la Liechstensteinoise Tina Weirather a brillé à Lake Louise. Elle a remporté dimanche le Super-G dans la station canadienne, comptant pour la Coupe du monde de ski alpin. Lauréate de la discipline la saison passée, Weirather a devancé la Suissesse Lara Gut (2e à 11/100e) et l’Autrichienne Nicole Schmidhofer (3e à 27/100e) avec un chrono d’1 min 18 sec 52/100e. Elle signe son 8e succès en Coupe du monde et prend la tête du classement du Super-G. La Française Tessa Worley a terminé au pied du podium, son meilleur résultat sur la discipline.

La judokate Clarisse Agbegnenou, championne du monde 2017 (en – 63kg) ainsi que la skieuse Tessa Worley, championne du monde 2017 de slalom géant et vainqueur du classement du géant de la Coupe du monde, sont les deux sportives nominées pour le titre de « Champion français de l’année » des RMC Sport Awards. Elles ont en effet toutes les deux réalisé une incroyable saison 2017.

Mais la meilleure nouvelle du sport au féminin de la semaine reste assurément la participation d’Allison Pineau au Mondial de Handball 2017. Opérée de la cheville durant l’été, la demi-centre n’aurait jamais pensé prendre part à la compétition internationale cet hiver, les médecins lui prédisant 6 à 9 mois d’arrêt. Puis, la possibilité de rejoindre l’équipe de France plus vite que prévu s’est finalement faite sentir en octobre. La meilleure handballeuse française a donc tout donné pour se remettre sur pied à temps et retrouver son plus haut niveau. Le 15 novembre, son nom apparaît dans la liste du sélectionneur Olivier Krumbholz pour préparer le Mondial. Ce week-end, la joueuse de 28 ans a disputé les deux premiers matchs des Bleues en Allemagne. Une présence plus que rassurante pour les Femmes de Défi.

Partagez cet article Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Tags

#Flops #Tops