230 Views |  Like

Felix ne poussera pas jusqu’en 2024 même si Los Angeles accueille les JO

La sprinteuse américaine Allyson Felix, 31 ans, a annoncé lundi qu’elle ne prolongerait pas sa carrière jusqu’en 2024, même si sa ville de naissance et de résidence, Los Angeles, obtenait l’organisation des Jeux Olympiques 2024 en septembre prochain.

Les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 seront les derniers d’Allyson Felix. La star de l’athlétisme américain a annoncé lundi qu’elle ne prolongera pas sa carrière jusqu’en 2024 et ce même si c’est Los Angeles, sa ville de naissance et de résidence, qui est choisie par le Comité internationale olympique (CIO) face à Paris pour accueillir les Jeux Olympiques 2024.

La sextuple championne olympique, déjà concentrée à 100% sur les JO 2020, ne se sent pas « pas capable » de poursuivre jusqu’en 2024, année de ses 38 ans. « Je ne vois pas comment cela serait possible, cela serait un rêve devenu réalité pourtant », a-t-elle avoué à l’AFP. En effet, au cours de ses participations aux Jeux Olympiques, Felix a pu constater la particularité de concourir à domicile, « l’accueil et le soutien qu’apporte le public à ses sportifs ». Son entraîneur Bobby Kersee, époux de la vice-championne olympique de l’heptathlon des Jeux de Los Angeles 1984 Jackie Joyner Kersee, lui a également déjà parlé de la chance de participer aux Jeux devant sa famille et ses amis.

Mais la décision d’Allyson Felix est définitive selon ses propres paroles. « C’est trop loin pour moi », conclut-elle. Malgré tout, la nonuple championne du monde espère être impliquée d’une manière ou d’une autre dans l’organisation des Jeux à Los Angeles si la ville californienne est choisie par le CIO. Elle sera d’ailleurs l’un des grands noms du sport américain à présenter la candidature de la ville à la commission d’évaluation du CIO dès mercredi.

Partagez cet article Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn