500 Views |  Like

PyeongChang 2018 : Lindsey Vonn, dernière ligne droite pour la légende du ski alpin

À 33 ans, la star du ski alpin féminin s’apprête à disputer les derniers Jeux Olympiques de sa carrière. Reine impériale du Cirque Blanc depuis près d’une décennie, Lindsey Vonn écrira-t-elle un dernier chapitre olympique dans sa carrière ? Réponse à PyeongChang.

Par Floriane Cantoro
Extrait du magazine Women Sports N°7 Spécial hiver – Janvier/Février/Mars 2018. DOSSIER PYEONGCHANG 2018 : Chloé Trespeuch nous sert de guide dans ce voyage vers les JO à venir.

Même ceux qui ne s’intéressent pas au ski savent qui elle est : Lindsey Vonn, 33 ans, est l’une des rares sportives encore en activité dont la notoriété dépasse largement les frontières du sport. En 15 ans, elle est devenue une véritable star, écumant les tapis rouges et enchaînant les shooting photos. Il n’y a pas une semaine sans qu’on entende parler d’elle : Lindsey Vonn à Roland-Garros, Lindsey Vonn à l’avant-première du film Pirates des Caraïbes 4, Lindsey Vonn dans «The Tonight Show Starring Jimmy Fallon», célèbre émission de télévision américaine… Mais son nom, Lindsey Vonn (née Kildow) l’a avant tout bâti sur une des plus belles carrières de l’histoire du ski alpin.

Recordwoman en tout genre !

Dans la catégorie des plus grandes championnes de tous les temps, je demande Lindsey Vonn. Mise sur des skis dès son plus jeune âge sous l’initiative de son grand-père et de son père, tous deux anciens skieurs de compétition, la native du Minnesota devient, à 14 ans, la première Américaine à remporter le «Trofeo Topolino», une compétition internationale pour les jeunes skieurs. Le début d’un parcours sportif hors-normes.

Elle monte sur un podium de Coupe du monde pour la première fois en janvier 2004. Trois ans après, elle empoche son premier gros Globe de cristal, et deux autres suivront dans la foulée. En 2011, au cours d’une saison exceptionnelle, Lindsey Vonn intègre le cercle très fermé des skieuses ayant remporté une épreuve dans chacune des cinq disciplines du ski alpin : slalom, slalom géant, super-combiné, descente et super-G. À la fin cette saison, elle remporte le classement général de la Coupe du monde pour la quatrième fois de sa carrière, n’étant désormais plus qu’à un gros Globe de cristal de l’Autrichienne Annemarie Moser-Pröll (première de 1971 à 1975). Cette même année, elle est sacrée meilleure skieuse avec 1.980 points et bat le record de points sur une saison détenu depuis 2006 par la Croate Janica Kostelić.

En janvier 2015, elle prouve une nouvelle fois qu’elle est la meilleure skieuse de tous les temps en battant le record de victoires en Coupe du monde féminine, précédemment établi par Annemarie Moser-Pröll et ses 62 premières places. La saison dernière, elle a porté ce record à 77 victoires. Aujourd’hui, Lindsey Vonn totalise 20 globes de cristal – dont 4 gros : un exploit inégalé.

Pas assez récompensée aux Jeux

Le secret de l’Américaine pour gagner autant de courses ? Sa témérité. Un tempérament qui l’a inscrite, depuis longtemps, parmi les meilleures de son sport. Un goût pour l’adrénaline qui lui a aussi valu de nombreuses chutes… La première, en 2002, retarde ses débuts en Coupe du monde. À cause de la deuxième, elle voit s’envoler ses espoirs de médaille aux Jeux Olympiques de Turin en 2006, où elle était pourtant attendue au titre de prétendante au podium. Mais sa plus grosse déception, Lindsey Vonn l’a sans doute vécue le 5 février 2013, aux Mondiaux de Schladming : sur la piste du Super-G, la skieuse chute lourdement et se blesse au genou droit, à un an des Jeux de Sotchi. De retour en Coupe du monde à l’automne 2013, son genou lâche à nouveau et elle doit repasser sur la table d’opération. Ses espoirs d’aller défendre son titre olympique en Russie s’évaporent : sacrée en descente à Vancouver en 2010, elle ne le sera pas à Sotchi. Lindsey Vonn, impuissante, regarde les Jeux depuis son poste de télévision. Le revers de la médaille, diront certains… Elle se jure alors de se lancer sur un nouveau cycle olympique avant de raccrocher et vise les pistes de PyeongChang en 2018. Aujourd’hui, on y est. Alors à toi de skier Lindsey !

Un ultime défi après les JO : se mesurer aux hommes !

Avant de terminer son immense carrière à l’issue de la saison 2018-2019, Lindsey Vonn rêve de skier sur une étape de Coupe du monde masculine. Et pas n’importe laquelle ! La descente de Lake Louise : cette piste de l’Alberta qui l’a vue remporter 18 succès en Coupe du monde. Autrement dit, son terrain de jeu favori. « Je ne m’attends pas à gagner, a expliqué l’Américaine au Magazine Forbes. Quand je m’entraîne avec des hommes je monte mon niveau. C’est la raison pour laquelle je veux participer à une course masculine.
Je ne cherche pas à prouver quelque chose. Je sais qu’ils peuvent me battre mais j’ai envie de voir où je me situe. » En 2012, Lindsey Vonn avait déjà exprimé son souhait de concourir contre ses homologues masculins. Elle avait cependant été déboutée par la Fédération internationale de ski (FIS) au motif que les courses mixtes sont interdites par le règlement. Cette fois-ci, la FIS a été moins catégorique : elle a promis qu’elle étudierait la question en mai.

La skieuse de Vail mettra également à profit sa dernière saison pour s’attaquer au record absolu de 86 succès en Coupe du monde, détenu par le Suédois Ingemar Stenmark. Un défi qui l’opposera une nouvelle fois au ski masculin. Neuf victoires la séparent de l’exploit. Si elle y parvient, Lindsey Vonn pourrait passer du statut de « Reine du Cirque Blanc » à celui de « Légende vivante du ski alpin ».

L’oeil de Chloé : « C’est un beau défi qu’elle se lance de tenter sa chance avec les garçons. Nous, en snowboard, on concourt sur les mêmes pistes que les garçons, exactement les mêmes [ndlr: même si les compétitions sont séparées]. En ski alpin, femmes et hommes ne descendent jamais sur les mêmes pistes. J’aime bien sa démarche de montrer que le ski féminin peut être aussi rapide et technique que le ski masculin. »

Partagez cet article Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn